29 novembre 2022 | Avignon, Village du Off, où en est-on côté Festival ?

Ecrit par Mireille Hurlin le 22 juillet 2021

Avignon, Village du Off, où en est-on côté Festival ?

Nikson Pitaqaj et Victor Quezada Perez, respectivement directeur délégué d’Avignon festival & Compagnie (AF&C) et vice-président des compagnies ont fait un deuxième point d’étape. Objectif ? Savoir comment se porte le Festival off d’Avignon lors de cette étrange édition 2021.

«Le pass sanitaire ? Les théâtres l’appliquent, commente Nikson Pitaqaj. Certains théâtres ont décidé d’organiser une jauge de moins de 50 personnes afin de ne pas avoir à vérifier les pass sanitaires. Le préfet de Vaucluse nous laisse mettre en place les dispositifs nécessaires mais a prévenu de futures vérifications sur les lieux. Je vous enjoins à respecter ce règlement avec vos moyens et en faisant en sorte que le public soit aussi rassuré par rapport aux mesures sanitaires prises et respectées. Au Village du off nous appliquons ces consignes et avons dû refuser beaucoup de monde hier soir (21 juillet). Cependant nous n’avons pas vraiment ressenti de baisse de fréquentation ce qui laisse supposer que beaucoup d’entre-nous sont vaccinés ce qui est une bonne nouvelle et démontre une prise de conscience et de responsabilité.»

Les retours des théâtres

«On me parle de beaucoup de pièces qui font le plein, continue le directeur. Concernant les cartes d’abonnement du off, nous déplorons une baisse de 40% de leur vente–actuellement 33 000 cartes du off achetées contre 69 000 en 2019- alors que nous pensions être vraiment bien partis la semaine dernière (jeudi 16 juillet). Ce qui a fait infléchir les ventes de cartes ? Sans aucun doute les annonces du président de la République (du 12 juillet) pour le renforcement des mesures sanitaires et la demande d’effort collectif vaccinal.»

Les tickets’Off

«Les tickets’Off, eux ne connaissent pas la crise avec 67 000 exemplaires vendus (le 22 juillet).  Si cette tendance se confirme nous serons dans les mêmes tendances qu’en 2019 (98 000 tickets’Off vendus), et cela malgré une baisse du nombre de spectacles et du public.»

La professionnalisation paye

«Le travail de mise en place du fonds de professionnalisation engagé en 2017 par AF&C puis le fonds Peps de l’Etat (Fonds national pour l’emploi pérenne dans le spectacle) et encore le Spedidam (Société de perception et de distribution des droits des artistes) et l’Adami (Société civile pour l’administration des droits des artistes et musiciens interprètes) ont porté leurs fruits. Ce travail découlait de l’enquête que nous avions réalisée il y a 5 ans, en 2016 et nous nous étions rendu compte à quel point artistes, musiciens et techniciens étaient si peu payés. Aujourd’hui c’est l’inverse car ils ont touché des aides liées à l’emploi ce qui a donné des résultats concrets. Les Compagnies savent désormais qu’elles ont les moyens de payer les artistes, et cela est nouveau.»

Désormais

«Le travail d’accompagnement effectué auprès des compagnies a fonctionné et celles-ci –aidées par les collectivités territoriales et nationales- paient désormais leurs musiciens, comédiens et techniciens ce qui nous place désormais au même niveau que le Festival in, acquiesce Victor Quezada Perez. Les artistes sont plus détendus, en profitent pour voir d’autres spectacles, participent aux rencontres. Nous avons enfin rendu le festival aux personnes qui le font et le pratiquent : acteurs, metteurs en scène, compagnies. La prochaine étape ? Rendre le festival aux Avignonnais, aux habitants du Grand Avignon.»

Opération billet découverte

«Cette opération ‘Billet découverte’- est financée par la Région Sud-Paca et offre une carte achetée une carte offerte à l’attention de tous, précise Nikson Pitaqaj. Il reste encore 1 000 cartes à acquérir. C’est une façon de rendre le festival aux Avignonnais. La dernière semaine du festival toutes les associations locales seront invitées afin de développer l’économie sociale et solidaire.»

https://www.echodumardi.com/culture-loisirs/avignon-village-du-off-ou-en-est-on-cote-festival/   1/1