Donzère-Mondragon, la CNR réouvre le site industriel de Bollène aux visiteurs

Le parcours de visite du site industriel de la CNR (Compagnie nationale du Rhône) de Bollène rouvre. Il était fermé au public depuis fin octobre 2020. Au fil d’une visite guidée interactive, ludique et pédagogique, petits et grands naviguent au cœur de ces installations techniques d’envergure et découvrent les métiers de l’hydroélectricité. En 2019, le lieu avait accueilli 5 600 visiteurs.

Ce site représente un défi à plusieurs titres : son édification a nécessité la déviation du Rhône sur 28 km et il réunit l’hydroélectrique, l’éolien et le solaire, soit les trois techniques de production emblématiques des énergies renouvelables.

2 140 gigawatts-heure

La capacité de production annuelle hydroélectrique de l’aménagement de Bollène, correspondant à la consommation de 815 000 foyers. Avec 23m de hauteur, l’écluse entre l’aval et l’amont est la plus haute de France.

Le 2e ouvrage de l’histoire de la CNR

Le deuxième aménagement de l’histoire CNR se dévoile le temps d’un parcours immersif de deux heures. Les visiteurs découvrent comment on produit de l’électricité à partir des trois énergies renouvelables présentes sur le site, ainsi qu’un mode de transport alternatif. Cet outil industriel devenu Monument historique s’apprécie autant à l’extérieur qu’à l’intérieur.

Le parcours de visite

Le parcours de visite débute dans un espace d’accueil suivi d’une grande galerie où se mêlent dans une première salle la présentation de CNR, de son histoire et de ses activités avec une frise murale et de grands panneaux, puis une seconde salle ou une maquette montre les différents travaux réalisés par CNR pour construire cet ouvrage.

Un film historique

L’espace dédié à l’aménagement de Donzère Mondragon se termine dans une petite salle avec la diffusion d’un film historique de six minutes retraçant les cinq années de la construction de l’aménagement, qui a nécessité de dévier le Rhône sur 28 km. Il relate l’épopée des milliers d’hommes qui ont travaillé jour et nuit dans des conditions extrêmes.

La galerie des énergies

Qu’elle soit hydraulique, éolienne ou photovoltaïque, la production d’électricité et ses enjeux sont expliqués à l’aide de films et tables interactives et pédagogiques. Cette galerie scientifique permet de rappeler, tout au long de ses 50 mètres, la particularité de l’aménagement : cumuler les trois types d’énergie verte en un même lieu. On peut même se projeter en 2040, et constater un mix énergétique incluant de plus en plus d’énergies renouvelables.

Immersion

La visite propose l’immersion dans l’ancienne salle des commandes, répertoriée aux Monuments historiques, d’où était suivie, jusqu’en 1980, la production. C’est là que le Président de la République, Vincent Auriol, a mis en service le groupe de production 3 lors de l’inauguration de la centrale, en octobre 1952.

Le balcon sur la salle des machines

L’ultime étape ? La vue imprenable sur les six groupes en fonctionnement de la centrale. La salle des machines ressemble à une immense cathédrale baignée de la lumière filtrée par les claustras. Installée sur ce balcon, une maquette d’époque d’un groupe de production permet d’en comprendre le fonctionnement, ainsi qu’un film montrant au public les lieux auxquels il n’y a pas d’accès.

L’écluse

Avec ses exceptionnelles portes convexes, monuments métalliques de 14,5 m de haut, l’écluse fut à son époque la plus haute du monde et permet aujourd’hui encore de franchir une chute de 23 m en 10 minutes grâce à un mécanisme de régulation du niveau d’eau. Le long de ses 190 m, le visiteur bénéficie d’une vue exceptionnelle sur le Rhône, la centrale, les parcs photovoltaïque et les éoliennes.

A côté de la mythique Nationale 7

Situé à proximité de la Nationale 7 et de la voie de chemin de fer, l’aménagement de Bollène ne passe pas inaperçu. Pour Théo Sardnal, l’architecte : «Toute machine ou construction, techniquement résolue, peut être esthétique». Partant de ce principe, il a particulièrement soigné l’extérieur du bâtiment. Sa longue façade en béton armé est rythmée par des piliers et des claustras vitrés. Cette signature évoque le classicisme des vestiges romains dans la région. Saluée pour sa force et sa beauté par le ministère de la Culture, cette paroi fascinante est classée depuis 1992 aux Monuments historiques.

Une dérivation de 28 km

Avec l’aménagement de Bollène, CNR a effacé le passage redouté des rapides dangereux de Pont-Saint-Esprit en réalisant un canal de dérivation de 28 km, le plus long sur le Rhône. Avec un débit de 1 530 mètres cubes par seconde, il comporte en amont, un canal d’amenée et en aval, un canal de fuite, tous deux bordés de digues. Suivant son étendue, des prises d’eau ou contre-canaux ont rendu possible l’irrigation de plus de 9 000 hectares de terres cultivables dans la plaine du Tricastin.

La CNR

CNR est le 1er producteur français d’électricité d’origine 100 % renouvelable (eau, vent, soleil) et le concessionnaire à vocation multiple du Rhône de la frontière suisse à la mer Méditerranée : production d’hydroélectricité, déploiement de la navigation et de zones portuaires, irrigation et autres usages agricoles.

Forte de 1 360 collaborateurs, CNR produit plus de 15,1TWh annuels issus de son mix hydraulique, éolien et photovoltaïque. Acteur intégré, à la pointe des métiers de l’énergie qu’elle fait évoluer en permanence grâce à une démarche d’innovation active, CNR propose ses services en gestion et valorisation des énergies intermittentes et son expertise en ingénierie à des tiers en France et dans une trentaine de pays.

Au service de la transition énergétique, elle travaille sur l’intelligence des réseaux, le stockage de l’énergie et développe la mobilité électrique durable. Le capital de CNR est majoritairement public: la Caisse des Dépôts ainsi que les collectivités locales détiennent plus de 50% du capital; le Groupe Engie, actionnaire de référence, 49,97%.

Les infos pratiques

Par mesure de sécurité le protocole sanitaire est maintenu, invitant chaque visiteur à amener et porter son propre masque chirurgical durant la visite. Plus d’infos ici. Barrage de Donzère-Mondragon. 1 130, promenade Léon Perrier à Bollène. Les réservations sont désormais accessibles via www.lescircuitsdelenergie.fr
M.H.