13 juillet 2024 | Le Thor : Antofénol prévoit la création de 122 emplois

Ecrit par Linda Mansouri le 10 mars 2022

Le Thor : Antofénol prévoit la création de 122 emplois

La société montpelliéraine Antofénol a choisi le parc d’activité St Joseph au Thor pour construire sa première usine. L’entreprise produit des ingrédients naturels, extraits à partir de sarments de vigne, avec l’ambition de devenir leader du biocontrôle.

Après Stimulation déjà vu et bien d’autres, l’agence VPA (Vaucluse Provence attractivité) accompagne l’implantation d’une nouvelle société en Vaucluse. Le site d’Antofénol, sur lequel la société prévoit un investissement estimé à 50M€, sera mis en activité en 2024 et comptera à terme 122 employés d’ici à 5 ans. Une quarantaine d’emplois verra le jour d’ici à 3 ans. L’entreprise Antofénol vient d’obtenir une subvention de 6,7M€ dans le cadre de France Relance, soit 16% du projet.

Economie circulaire

Antofénol a été créée en 2014 à Montpellier et incubée au sein de la faculté de biotechnologie à Montpellier. La société est née de la volonté de sa fondatrice originaire d’Avignon, Fanny Rolet, de déployer une activité nouvelle pour valoriser autrement les domaines viticoles. Spécialisée dans le biocontrôle, la société développe, à partir d’une technologie unique d’extraction, une gamme de produits naturels, éco-conçus et anti-microbiens à partir de déchets agricoles, en particulier les sarments issus de la taille des vignes. Depuis sa création, l’entreprise a déposé un brevet en 2016 et a réalisé plusieurs levées de fonds pour accompagner sa croissance.

Crédit photos : Antofénol

VPA à la manette

Cette implantation a bénéficié d’un accompagnement de Vaucluse Provence Attractivité qui a noué un premier contact avec Fanny Rolet lors des ‘Cosmetic days 2018’, un congrès scientifique dédié aux huiles essentielles qui s’est déroulé à Avignon. L’entreprise a pu identifier le potentiel du territoire pour développer son activité. Suite à la présentation et visite de plusieurs sites en Vaucluse organisées en mars 2021 par VPA, l’entreprise s’est positionnée sur deux parcelles au sein de la ZA St Joseph au Thor (47 et 49) de 4 586m² et 4 571m².

Pourquoi le Vaucluse ?

Parmi les atouts décisifs en faveur de cette implantation, l’entreprise souligne le fait que la Région Sud et particulièrement le Vaucluse bénéficient d’un écosystème fort dans le domaine de la naturalité. L’attractivité du territoire pour le recrutement des futurs talents et la présence de formations spécialisées en biotechnologie ont également pesé dans la décision finale. Enfin, cette localisation dans une région viticole s’avère stratégique pour être au plus près de la matière première des sarments de vigne (selon les chiffres communiqués par Antofénol, la Région Sud représente un gisement potentiel de 86 000 tonnes de sarments).

Conférence de presse en présence de Bertrand Gaume, préfet de Vaucluse, Julien Fraysse, sous-préfet à la relance, Bénédicte Martin, vice-présidente Région Sud, Pierre Gonzalvez, Président Communauté de communes Pays des Sorgues et des Monts de Vaucluse et président de Vaucluse Provence Attractivité, Yves Bayon de Noyer, vice-président Communauté de communes Pays des Sorgues et des Monts de Vaucluse. Photo: VPA

Un soutien solide

Ce projet rejoint l’objectif du territoire du Vaucluse d’attirer des entreprises dans le domaine de la transformation du végétal, et en particulier des ingrédients naturels. « L’entreprise s’insérera parfaitement bien à l’écosystème du territoire, et apportera un savoir-faire très complémentaire dans le domaine du biocontrôle, qui fait partie des axes d’intervention du pôle de compétitivité Innov’Alliance », souligne VPA. À ce titre, Antofénol bénéficie d’un fort soutien de la part de la Communauté de communes Pays des Sorgues Monts de Vaucluse qui accueillera le futur site, ainsi que de la Région Sud dans le cadre de l’OIR naturalité pour structurer l’approvisionnement matière première, en lien avec l’agence régionale Rising Sud.

Découvrez Antofénol en vidéo :

https://www.echodumardi.com/economie/le-thor-antofenol-prevoit-la-creation-de-122-emplois/   1/1