17 août 2022 | Chambre de métiers : ‘Fiers d’être artisans 84’ dans les startings blocks

Ecrit par Laurent Garcia le 24 septembre 2021

Chambre de métiers : ‘Fiers d’être artisans 84’ dans les startings blocks

« La Chambre des Métiers n’appartient pas à une seule famille professionnelle. » Le ton est donné par Bernard Vergier, président de la CPME de Vaucluse à l’occasion de la présentation de la liste vauclusienne ‘Fiers d’être artisans’ pour les élections à la Chambre des métiers et de l’artisanat se déroulant du 1er au 14 octobre prochains. Il faut dire qu’en règle générale, et contrairement aux CCI (Chambre de commerce et d’industrie), chez les artisans les scrutins étaient souvent joués d’avance faute de combattants. Pour cette élection cependant, le résultat semble loin d’être joué entre la liste sortante de l’U2P, dévoilée il y a une dizaine de jours, et celle ‘Fiers d’être artisans’ soutenue tout particulièrement par la CPME et la Fédération du BTP qui se sont associées au niveau national (ndlr : avec aussi le soutien du CNPA, du CNEC et de la FEP).
« Il est nécessaire de proposer un choix démocratique lors de cette élection », insiste le patron de la CPME 84. Pour Philippe Catinaud, métallier-serrurier au Thor et tête liste des 35 candidats vauclusiens de ‘Fiers d’être artisans’, il s’agit surtout de renouveler l’instance consulaire : « Depuis 50 ans, la CMAR (Chambre de métiers et de l’artisanat de région) est gérée par la même équipe alors si l’on veut du changement il faut une nouvelle dynamique. »

Du service, de la formation et du développement
« L’enjeu de cette élection, poursuit Bernard Vergier, c’est de proposer davantage de services, d’améliorer la formation car nos apprentis d’aujourd’hui sont nos salariés de demain et, peut-être, nos futurs entrepreneurs. »
« Notre nouvelle équipe aura de nombreux défi à relever, poursuit Philippe Catinaud, également tête de liste régional en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Comme attirer des jeunes motivés vers les métiers de l’artisanat. Il faudra aussi relever le défi de la modernité car nos entreprises ne fonctionnent plus comme auparavant. La Chambre doit aussi améliorer l’efficacité de nos artisans. »

Accompagnement vers la digitalisation
Pour ‘Fier d’être artisans’, cette volonté passe par un accompagnement vers la compétitivité et la digitalisation des entreprises artisanales. « Pour que cette transition numérique soit une réussite, nous devons mettre en place des outils de rapprochement vers leurs clients, y compris et surtout, dans les territoires ruraux, explique Jérôme Billiau de Sud Labo à Avignon. Avec cette volonté de digitalisation, l’objectif est de réduire la fracture numérique. »
Parmi ses propositions lors de cette campagne, la liste conduite par Philippe Catinaud veut aussi « accompagner les artisans face aux grands enjeux environnementaux et sociétaux », « renforcer les relations avec les acteurs du financement pour optimiser l’accès au crédit, aux facilités de trésorerie et aux financements de projets » ainsi que « faciliter la mise en place de circuits courts sur tous les territoires et la coopération entre les entreprises ».

« Remettre l’artisanat au cœur des politiques publiques conduites dans les territoires. »

« Il faut remettre l’artisanat au cœur des politiques publiques conduites dans nos territoires », poursuit Jérôme Billiau.
Cette volonté se traduit notamment par un soutien aux valeurs de l’entreprise artisanale « passant par un développement, au sein des CFA, d’une offre de formation permettant à nos apprentis de devenir de vraies relèves pour nos entreprises », explique Didier Krob, métallier à l’Isle-sur-la-Sorgue. « Il faut aussi agir pour que l’excellence soit au cœur de l’action des CFA grâce à l’élévation des niveaux, des concours nationaux ou régionaux, ou encore en créant un titre de ‘Maître Artisan de France’ qui valorise davantage nos compétences. »

Simplifier le quotidien des artisans
Mais avant tout, cette nouvelle liste a pour objectif de simplifier la vie des artisans de Vaucluse et de la région. Que ce soit en matière de création ou de transmission d’entreprise, accès aux marchés publics, de formalités. « Nous souhaitons aussi créer au sein des chambres de niveau départemental un guichet unique dédié aux entreprises en difficulté ainsi qu’une cellule de soutien psychologique », annonce Philippe Catinaud.
Ce dernier prône par ailleurs une meilleure concurrence saine et loyale : « Il faut défendre l’équité entre tous les chefs d’entreprises et toutes les entreprises. Mêmes droits, mêmes devoirs ! »
Cela passe par l’incitation à un affichage systématique de la provenance des produits artisanaux et à la mise en place d’une politique de transparence sur les produits ainsi que de pousser les collectivités à proposer une fiscalité incitative pour le développement des circuits courts. « Cela peut prendre la forme d’un label spécifique pour valoriser les entreprises du territoire », propose la tête de liste de Fier d’être artisans qui veut enfin renforcer la présence des agents de la Chambre de Métiers dans les entreprises (visite, conseil, financement…) « afin de revenir vers les territoires. »

L’enjeu de la mobilisation
Autre enjeu de cette élection : le niveau de mobilisation 24 000 artisans vauclusiens, représentant 210 métiers de l’artisanat, appelés à voter. Lors du dernier scrutin, près de 7% des ressortissants de la CMAR s’étaient exprimés.
« Il est regrettable que les gens se désintéressent de ces institutions qui leur sont pourtant si utiles », regrette Christian Pons, le président de la Fédération du BTP 84.
Même son de cloche pour Bernard Vergier : « Il faut qu’ils se mobilisent car il faut qu’ils aient conscience que c’est leur maison. »
Au final, ‘Fier d’être artisans’ espère que le taux de participation dépassera 10% afin de légitimer le futur résultat ainsi que son ancrage dans le territoire.

Les 35 candidats ‘Fiers d’être artisans 84’
La liste ‘Fiers d’être artisans 84’ compte quasiment autant de femmes que d’hommes. Par ailleurs, elle est constituée 23 métiers différent répartie en 14 représentants du bâtiment, 9 des services, 7 du secteur fabrication et 5 de l’alimentation.
Ces candidats sont : 1 Philippe Catinaud, Bâtiment, Métallier au Thor ; 2 Pierre Cejudo, Services, Nettoyeur à Avignon ; 3 Magali Beaumont, Fabrication, Brodeuse à l’Isle-sur-la-Sorgue, 4 Jérôme Billiau, Services, Imprimeur à Avignon ; 5 Céline Maquaire, Bâtiment, Installeur photovoltaïque à Bédarrides ; 6 Anne-Sophie Milesi, Services, Mécanicienne à Lapalud, 7 Didier Krob, Bâtiment, Métallier à l’Isle-sur-la-Sorgue ; 8 François Michel, Alimentation, Boulanger à Le Pontet, 9 Jane Gallix, Alimentation, Traiteur à Avignon, 10 Aurélien Foucot, Services, Carrossier à Avignon, 11 Valérie Martin, Fabrication, Tapissière à l’Isle-sur-la-Sorgue, 12 Nicolas Terraes, Services, Photographe à Avignon ; 13 Ghislaine Bourillon, Fabrication, Créatrice bijoux à Avignon, 14 Agathe Sapaly, Alimentation, Saurisseur à Caderousse, 15 Roberto Benet, Alimentation, Traiteur à Avignon ; 16 Emile Cavasino, Fabrication, Equipementier véhicule funéraire à l’Isle-sur-la-Sorgue ; 17 Corinne Musichini, Bâtiment, Menuisier à Saint-Saturnin-lès-Avignon ; 18 Sylvie Quatrefages, Fabrication, Créatrice bijoux à Pernes-Les-Fontaines, 19 Didier Andreis, Bâtiment, Maçon à Robion ; 20 Karim Kertit, Bâtiment, Peintre d’intérieur au Pontet ; 21 Coralie Coupe, Services, Coiffeuse à Avignon ; 22 Lorette Fabre, Services, Photographe à Sainte-Cécile-Les-Vignes, 23 Paul Tomaz, Services, Coiffeur à Avignon, 24 Gaëlle Roffler, Fabrication, Luthière au Pontet ; 25 Claude Aresi, Bâtiment, Menuisier à Althen-des-Paluds ; 26 Catherine Barascud, Bâtiment, Construction Maisons Individuelles à Entraigues-sur-la-Sorgue ; 27 Sophie Tramier, Services, Nettoyeur à Piolenc ; 28 Cédric Legoy, Bâtiment, Electricien à Velleron ; 29 Fabienne Chennoufi Alimentation, Traiteur à Avignon ; 30 Fabien Marino, Bâtiment, Maçon au Thor ; 31 Pierre Vincent, Bâtiment, Menuisier à Carpentras ; 32 Erika Biancone, Bâtiment, Maçon à Sorgues ; 33 Isabelle Fernandez, Bâtiment, Peintre à Apt ; 34 Pascal Isnard, Fabrication, Prothésiste dentaire à Avignon ainsi que 35 Lionel Vossier, Bâtiment, Charpentier à l’Isle-sur-la-Sorgue.

De droite à gauche : Philippe Piantoni, président de la Fédération régionale du bâtiment, Fabrice Zimmermann, tête de liste Hautes-Alpes, Valérie Maronne (Var), Daniel Salenc (Bouches-du-Rhône), Pascal Rolfo (Alpes-Maritimes), Alain Coudair (Alpes-de-Hautes-Provence), Philippe Catinaud (Vaucluse) et Alain Gargani Président de la CPME Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur. © François Moura

https://www.echodumardi.com/politiqueetterritoire/chambre-de-metiers-fiers-detre-artisans-84-dans-les-startings-blocks/   1/1