13 avril 2024 |

Ecrit par le 13 avril 2024

Nettoyage des berges du Calavon-Coulon : « Il y a des personnes qui abîment le monde »

Mercredi 15 mars, une cinquantaine de jeunes de 7 à 14 ans des centres de loisirs Bosque (Apt), Lou Pasquié (Roussillon) et du groupe judo de Coallia Tourville (IME Apt), ont participé à une action de nettoyage des berges de la rivière Calavon-Coulon au lieu-dit La Pérussière à Bonnieux. Un important volume de déchets divers, à dominance plastique, a pu ainsi être extirpé.

Le Calavon-Coulon, rivière méditerranéenne alternant de faibles débits en été et de potentielles crues automnales, reste très sensible aux diverses pollutions. Depuis 1993 et la mise en œuvre d’un schéma d’aménagement et de gestion des eaux, une amélioration certaine de la qualité des eaux de la rivière est observable. Malheureusement, la crue de 2019 est venue impacter une bonne partie du linéaire de la rivière, avec de nombreux déchets jonchant les berges et se mêlant à la végétation.

Au printemps 2021, le réseau Luberon jeunesse (réseau des centres de loisirs du territoire du Parc) avait mené une première action de nettoyage. Dans cette continuité, le Parc du Luberon a mobilisé les centres de loisirs Bosque (Apt), Lou Pasquié (Roussillon) et le groupe judo de Coallia Tourville (IME Apt), afin de programmer une journée de nettoyage sur un secteur particulièrement impact au lieu-dit La Pérussière (commune de Bonnieux).

« Ça fait longtemps que je voulais faire un travail utile comme celui-là »

Le 15 mars, une cinquantaine d’enfants et leurs encadrants, accompagnés par deux agents du parc, se sont ainsi relayés sur cette zone pour ramasser et trier les différents déchets délaissés par la rivière lors de sa dernière crue. Il s’agissait pour les enfants de s’organiser en équipe, coopérer pour extirper du sol et des branchages les déchets les plus lourds, pour retirer plus de 3m3 de déchets plastiques d’origines diverses, pneus ou autres déchets métalliques…

Les enfants ont pu exprimer leurs réflexions sur l’environnement et son respect : « Il y a des personnes qui abîment le monde » ; « Heureusement, on est beaucoup pour réparer ça » ; « Ça fait longtemps que je voulais faire un travail utile comme celui-là ». Cette journée a également été l’occasion de rencontrer et d’observer d’autres habitants de ces milieux : crapauds, insectes larvés, vols de milans noirs ou d’une canne avec son canard annonçant le printemps.

De nouvelles journées, ouvertes à un plus large public, seront prochainement organisées afin de continuer à nettoyer ce secteur.

© Parc naturel régional du Luberon

J.R.

https://www.echodumardi.com/tag/bosque/   1/1