23 juin 2024 |

Ecrit par le 23 juin 2024

Orange : le théâtre antique accueille le Championnat de France handisport

Les samedi 4 et dimanche 5 juin prochains le Cercle d’escrime orangeois (CEO) organise le ‘Championnat de France escrime fauteuils et déficients visuels’. Notamment proposée en partenariat avec le Comité handisports du Vaucluse, la Ville d’Orange, le Département et la Fédération française d’escrime, la compétition se déroulera sur la scène du théâtre antique d’Orange. C’est la première fois que cet événement aura lieu à l’extérieur et, qui plus est, dans un monument classé. Une centaine de compétiteurs (hommes et femmes) sont attendus lors de ce Championnat où les 3 armes* seront présentes : sabre, épée et fleuret.

Au cours du tournoi, le Cercle d’escrime orangeois prévoit également des moments de découverte de ce sport en présentant des assauts handicapés contre tireurs valides, une démonstration d’escrime ancienne et de sabre laser, une démonstration de leçon maître-élève, un assaut entre un valide et un invalide, un cours d’initiation pour le public valide ou handicapé et une démonstration d’assaut d’escrime par les non-voyants. Chaque finale sera ainsi précédée d’une de ces leçons afin d’expliquer au public les spécificités de chaque arme.

Rencontres et tables rondes sur l’handisport
Par ailleurs, 3 conférences en accès libre seront animées au théâtre antique au cours des 2 jours de compétition. Elles auront pour thème le sport, l’escrime et le handicap.
La première, animée par Armelle Colin sur le thème ‘L’estime de soi, le sport et le handicap’, se tiendra le samedi 4 juin à 10h. La Coach en approche empathique de l’enfant répondra à ces questions : Comment se construit l’estime de soi ? En quoi le sport peut-il être aidant ou le contraire ? Mon enfant naît ou devient handicapé : comment son estime est-elle touchée ? Comment le soutenir en tant que parent ?
La seconde conférence, samedi 4 juin à 11h, permettra d’aborder le handicap et sport de haut niveau avec Cyril Moré. Ce champion paralympique évoquera son parcours à la suite d’un accident de sport. Pourquoi avoir continué le sport qui a été la cause de cet accident de la vie ? Est-ce que le handicap rend le sportif plus persévérant et plus tenace ? Est-ce qu’un médaillé olympique ou un médaillé paralympique ont la même considération ?
Enfin, Dominique Hornus, anesthésiste et médecin de l’équipe de France handi-escrime, interviendra le dimanche 5 juin à 10h sur le thème ‘Escrime et cancer du sein’. Elle traitera de la relation possible et salutaire entre l’escrime et le cancer du sein. Il y a 10 ans une équipe de Toulouse a développé une forme de rééducation pour les femmes opérées du cancer du sein. Tous les ans, l’équipe forme de nouveaux enseignants à cette technique.

Au sortir de la première guerre mondiale, l’escrime a fait partie des deux premiers sports, avec le tir à l’arc, inscrits par le Comité handisport. © DR/Fédération française handisport ©L-Percival/Fédération française handisport

Projet pédagogique et actions solidaires
Les organisateurs de cet événement affichent également des ambitions pédagogiques et solidaires. De nombreux élèves des établissements scolaires de la cité des princes se sont ainsi mobilisés à l’occasion de cette compétition.
Dans ce cadre, ces derniers ont mis en place deux commissions dédiées au ‘budget, recherche de financements et gestion d’un événement’ ainsi qu’à ‘la communication et la publicité’. De quoi permettre à chaque groupe de prospecter auprès des acteurs économiques partenaires ou travailler à la réalisation d’un dossier de presse.
Une classe de 4e du collège Giono sera aussi présente durant les deux jours de la manifestation. Elle tiendra des stands d’information et sera conseil auprès des bénévoles de la manifestation en terme de gestion de tri et du développement durable.
Par ailleurs, le collège Arausio a choisi l’escrime pour répondre au projet éducatif ‘Génération 2024’. Deux classes de 5e ont suivi des séances d’escrime au CEO.
Enfin, depuis le mois de septembre, l’APEI (Association de parents d’enfants inadaptés) et la CEO collaborent à la réalisation du projet ‘Pourfendre les préjugés’. Ainsi, une vingtaine de pensionnaires se sont essayés à l’escrime. Cinq pratiquent deux heures par semaine à la salle d’armes. Des jeunes de l’APEI prépareront les buffets servis aux tireurs du Championnat de France et leurs accompagnateurs. Des escrimeurs seront logés au mas de l’Esquirou à Caderousse, l’atelier bois a préparé les tables où seront installés les appareils de pistes alors que certains pensionnaires ont réalisé une fresque décorative et ont participé à une exposition.

L’escrime c’est bon pour la santé !
« Le Cercle d’escrime orangeois fait le choix de se tourner vers le handicap, le sport santé, le sport adapté et les publics défavorisés, expliquent Bruno Alberro, président du CEO. Notre projet est aussi de salarier une personne au chômage, en étant tuteur d’une formation BPJEPS escrime, afin de se spécialiser vers l’handisport en fauteuil ou pour les non-voyants. Le projet du club est aussi d’aller vers la pratique de cette discipline sportive et éducative dans les établissements scolaires et les activités périscolaires, afin de participer au championnat UNSS et UGSEL. »
Le CEO a aussi pour intention de se tourner vers le sport-santé sous prescription médicale, adapté à la pathologie, à destination des populations en Ehpad ou en Soins de suite et de rééducation au sein des hôpitaux du haut-Vaucluse. Le CEO, en lien avec des associations, travaille aussi à pouvoir accueillir des femmes victimes de violence.

L.G.

Le programme

Samedi 4 juin
Fleuret, sabre et critérium ‘jeunes’ :

  • Fleuret homme : début compétition à 8h30 ; finale à 16h15 ; podium 19h15.
  • Sabre dame ; début compétition à 10 h, finale à 17h45 ; podium à 19h15.
  • Critérium Jeunes : début compétition à 10 h, finale à 16h15, podium à 19h15.
  • Sabre homme : début compétition à 13 h, finale à 18h45 ; podium à 19h15.
  • Fleuret dame : début compétition à 13 h, finale à 18h45 ; podium à 19h15.
  • Inauguration du championnat de France : à 15h45.
  • Démonstration de leçons d’escrime : à 16 h.

Dimanche 5 juin
Epée et déficients visuels :

  • Epée homme : début compétition 8h30 ; finale 14h45.
  • Epée dame : début de compétition à 8h30 ; finale à 14h45.
  • Déficients visuels : début de compétition à 8h30 ; finale à 14h45.
  • Tirage de la tombola à 12h45.
  • Cérémonie de clôture à 15h30.

En cas de mauvais temps, l’événement se déroulera au parc des expositions.

*Chaque arme a ses caractéristiques techniques différentes ainsi que des règles spécifiques.
Le fleuret, l’arme la plus légère, est une arme d’estoc (la touche est mise avec la pointe de l’arme). Sa pratique est régie par des conventions et la surface valable est uniquement le tronc. C’est une arme qui demande beaucoup de précision.
L’épée, la plus lourde, est également une arme d’estoc. Contrairement aux autres armes, elle n’a aucune convention et toute la surface du corps est valable. C’est donc l’arme du duel, où la stratégie est prépondérante.
Le sabre est l’arme des cavaliers. C’est une arme de taille (la touche est valable avec le tranchant et la pointe de l’arme) avec comme surface tout le haut du corps. Le sabre est une discipline requérant beaucoup d’explosivité.

https://www.echodumardi.com/tag/escrime/   1/1