13 juin 2024 |

Ecrit par le 13 juin 2024

Isle-sur-la-Sorgue, La Ville-Monde tisse des liens avec les cerveaux de demain

La Direction du patrimoine de la Ville de l’Isle-sur-la-Sorgue a accueilli 4 étudiants-stagiaires en architecture et design dans le cadre de leur professionnalisation. Objectif : mettre en pratique leur connaissance sur le terrain et apporter leur vision, particulièrement sur la réhabilitation de la chapelle de Velorgues, l’îlot de la Tour d’argent et les halles SNCF pour en déterminer la faisabilité.

Qui sont-ils ?

Parmi ces étudiants il y a Peter Zoltan Volgyesi, architecte issu de l’Université des Sciences techniques et économiques de Budapest en Hongrie qui connaît déjà l’Isle-sur-la-Sorgue pour avoir participé à un workshop lors de l’été 2019 sur la réhabilitation de la Chapelle Saint-Andéol de Velorgues. Il a également travaillé sur la valorisation de l’ancienne juiverie de la ville. Il revient pour un an dans le cadre d’Erasmus, programme d’échange d’étudiants et d’enseignants entre les universités.

Grands professionnels de demain

Laurianne Cluzel est, elle architecte depuis 2014 et poursuit une formation au sein de la prestigieuse école de Chaillot. Elle intègre, pour quelques mois, le service du patrimoine en participant à des projets transversaux et appréhender l’archéologie du bâti. Quentin le Guyader, étudiant en Master patrimoine et cultures numériques à l’université d’Avignon, lui, participera aux opérations archéologiques en cours ainsi qu’à la réhabilitation de l’îlot de la Tour d’argent. Enfin, Habsatou Abass Mado Abari, wedesigner en licence professionnelle ‘création pour le web’ à l’Institut universitaire de technologie à Arles, apportera ses connaissances en matière de webdesign, infographie et développement du site internet de la direction du Patrimoine.

Chapelle Saint-Andéol de Velorgues

La chapelle romane de Velorgues, non protégée au titre des Monuments historiques, avait été mise en vente par un particulier et préemptée par la Ville de l’Isle-sur-la-Sorgue en 2013. Le projet : la restaurer et en faire un lieu d’activités. Depuis, elle fait l’objet d’une campagne de fouille s’étalant sur plusieurs années. Celles-ci sont conduites par la Direction du patrimoine de la Ville en partenariat avec le laboratoire d’anthropologie d’Aix-Marseille avec le Département d’histoire de l’Université d’Avignon et d’Aix-Marseille. Les recherches font état de la possible existence d’un habitat néolithique moyen, d’un domaine gallo-romain ayant subsisté jusqu’au Moyen-Âge, d’une villa détenue par l’aristocratie autour de l’an Mil et d’une église privée donnée à l’abbaye de Montmajour et reconstruite au XIe siècle, à la création d’un castrum (camp romain) au XIIe siècle puis à son abandon au XIVe siècle. Enfin, l’édification de chapelle romane aurait débuté au XIe siècle.

L’ancienne juiverie

La direction du Patrimoine de la Ville de l’Isle-sur-la-Sorgue s’est tout d’abord intéressée au cimetière juif qui a fait l’objet d’une étude historique, archéologique, épigraphique et d’une numérisation 3D. Une quarantaine de tombes ont ainsi été dégagées. La ville s’est aussi porté acquéreur de l’immeuble Beaucaire du XVIIIe siècle, rare exemple d’habitation des anciennes juiveries comtadines et bâtiment construit, en partie, sur l’emplacement de l’ancienne synagogue détruite au milieu du XIXe siècle. Mission : sauvegarder, restaurer et mettre en valeur les derniers témoignages de l’histoire singulière de l’ancien quartier juif.

L’îlot de la Tour d’argent

L’îlot de la Tour d’argent est un ensemble de constructions dont l’élément majeur est une tour construite par des consuls de la ville à la fin du XIIe siècle et couverte d’une coupole romane classée au titre des Monuments historiques en 2012. D’autres constructions aristocratiques médiévales (tours, maisons fortes, logis, etc.) ont été identifiées sur ce site. Parmi les éléments les plus notables situés aux abords de la tour figurent un bâtiment résidentiel des XIVe et XVe siècles, un plafond décoré en plâtre daté du XVe siècle (inscrit au titre des Monuments Historiques en 2012), des corps de bâtiment d’un hôtel particulier gothique (hôtel de Brancas-Villars) et plusieurs constructions du XVIIIe siècle (hôtel d’Oiselay). Au XVIIe siècle, une auberge, dite de « La Tour d’Argent », s’installe dans une partie de ces bâtiments.

https://www.echodumardi.com/tag/etudiants-stagiaires/   1/1