26 mai 2024 |

Ecrit par le 26 mai 2024

La France n’est plus le pays du fromage !

Qui l’eût cru ? On apprend cette semaine que la France a perdu son prestigieux et très envié titre « de pays du fromage ». Une fake news de plus ? Mais qu’est ce qui se cache derrière cette mauvaise mixture ?

L’information nous vient d’un guide touristique et gastronomique en ligne (TasteAtlas). Il a dressé le classement des 100 meilleurs fromages au monde. Aucun fromage français n’arrive dans le top 10. Notre reblochon savoyard décroche une triste 13ème place, suivi par le comté. Les fromages provençaux ne sont même pas mentionnés ! De quoi désespérer dans le genre humain et sa capacité à distinguer le bon grain de l’ivraie.

Mais TasteAtlas c’est qui, c’est quoi ? Il s’agit d’un site internet Bulgaro-Croate, qui s’autoproclame spécialiste mondial de la cuisine avec le droit de juger, de classer, de distinguer… Mais selon quels critères ? Et qui sont les juges ? Mystère et boule de fromage ! On n’en sait rien. Qu’ils établissent un classement des yaourts bulgares nous n’aurions rien à redire, mais qu’ils viennent nous dire, à nous le pays du fromage, que nos productions ne sont pas les meilleures, cela relève de l’incident diplomatique. On a renvoyé des ambassadeurs sur leurs terres pour moins que cela. Mais en fait et pour être totalement honnête on s’en contrefiche totalement car l’information n’est pas exactement là !

“Un site internet s’autoproclame spécialiste avec le droit de juger, de classer, de distinguer…“

On croirait presque que c’est Raymond Domenech qui est responsable de ce classement…
Suite à la publication de ce classement c’est l’emballement médiatique. Les chaînes d’infos en continus traitent le sujet. On interviewe des meilleurs fromagers de la capitale, on réalise des micros-trottoirs (ce que font les journalistes quand ils n’ont pas trop d’idées), on organise des débats en plateau avec des critiques gastronomiques en vue et autres consultants en beurres et fromages… Les réseaux sociaux s’enflamment. Chacun y va de son commentaire et de son appréciation. On croirait presque que c’est Raymond Domenech qui est responsable de ce classement !

Une incroyable capacité à produire de l’information avec du vent
Ce que nous montre au fond cette affaire c’est l’incroyable capacité à produire de l’information avec du vent. Il faut donner à manger à la machine. Il faut fabriquer du sujet. Et là l’occasion est trop belle. Un sujet qui est notre fierté nationale, qui peut déclencher des polémiques et qui fera, c’est sûr, de l’audience. La preuve le sujet est même traité dans cette chronique…

“Ce que nous montre au fond cette affaire c’est l’incroyable capacité à produire de l’information avec du vent.“

Alors, soyons vigilant et ne tombons pas dans les pièges qui nous sont tendus régulièrement. Gardons cette distance et tout notre esprit critique. Certes, ici, il ne s’agit que de fromages mais combien de sujets importants sont traités sans le recul nécessaire à leur bonne compréhension ? La cellule d’investigation internationale Forbidden Stories, regroupant une centaine de journalistes dans le monde, vient de révéler que plusieurs journaux, télévisions et radios pratiquent de la désinformation et sont le jouet d’officines agissant pour le compte d’États étrangers. Y compris en France. Là, il y a matière à en parler, et c’est bien plus important que nos fromages non pasteurisés. Mais ce type de sujet ne fait malheureusement pas autant d’audience.

Pour en terminer avec nos fromages, qu’ils disparaissent des classements mondiaux, c’est en définitive plutôt une bonne nouvelle, on va pouvoir se les garder pour nous !


La France n’est plus le pays du fromage !

C’est une petite révolution au pays des mille fromages. Pour la première fois, les ventes de mozzarella ont dépassé celles du plus emblématique des fromages français, le camembert. « Depuis le début de l’année jusqu’au 11 septembre on a vendu 29 230 tonnes de camemberts en France contre 33 170 tonnes de mozzarella », détaille le président du Syndicat normand des fabricants de camemberts, Fabrice Collier, interrogé dans les colonnes du Figaro.

Comme le met en évidence notre graphique, basé sur les données de FranceAgrimer, cela fait déjà plusieurs années que les ventes de camembert sont sur le déclin, tandis que celles du célèbre fromage italien à pâte filée ne cessent d’augmenter. Parmi les fromages les plus consommés par les Français, le camembert est le seul à avoir connu une baisse des ventes au cours des cinq dernières années (-11 % en volume). De son côté, la mozzarella est le fromage qui a le plus progressé depuis 2015, avec une hausse de plus de 60 % des volumes écoulés, devant les buchettes de chèvre affinées (+33 %) et la raclette (+30 %). Mais c’est l’emmental qui reste de loin le fromage le plus consommé : plus de 160 000 tonnes se sont vendues en France l’année dernière.

Bien entendu, ces chiffres de ventes s’expliquent également par la façon de consommer ces différents fromages. Le camembert et le comté sont par exemple plutôt des fromages de plateau, davantage consommé au restaurant ou avant le dessert, alors que la mozzarella et l’emmental sont beaucoup plus utilisés en cuisine, trouvant leur place dans de nombreuses recettes.

De Tristan Gaudiaut pour Statista

https://www.echodumardi.com/tag/fromages/   1/1