20 mai 2024 |

Ecrit par le 20 mai 2024

Olivier Bonifay nommé directeur territorial GRDF Vaucluse

L’entreprise Gaz Réseau Distribution France (GRDF) a nommé Olivier Bonifay au poste de directeur territorial de Vaucluse en Région Sud-est. Il a pris ses fonctions le 1er février dernier et a succédé à Philippe Rechiniac.

« Je suis très heureux de revenir dans le Vaucluse », déclare Olivier Bonifay qui avait déjà occupé ce poste de 2016 à 2020 dans le département. Aujourd’hui, il assure également la direction des Bouches-du-Rhône. « Je souhaite poursuivre l’accompagnement des collectivités vers plus de sobriété et d’efficacité énergétique, et participer au renforcement de la place du gaz et notamment du gaz renouvelable, dans la transition énergétique, afin de contribuer à la décarbonation du territoire », ajoute-t-il.

En Vaucluse, GRDF comptabilise trois sites à Avignon, Orange et Carpentras, 1591 km de réseau sur 57 communes, et 1.4 TWh de gaz acheminés.

V.A.


Olivier Bonifay nommé directeur territorial GRDF Vaucluse

A Avignon, les étudiants de la filière agricole du lycée Pétrarque ont participé au challenge « Méth’Agri Camp » organisé par GRDF. L’objectif : réfléchir aux enjeux de la production d’énergie renouvelable, notamment grâce à la méthanisation agricole. Au total, 16 élèves ont participé et relevé le défi du gaz vert. Le résultat ? des vidéos et des jeux théâtraux pour présenter et défendre un projet de site de méthanisation.

Méth’AgriCamp est le premier concours itinérant dédié à la méthanisation dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. La première édition de ce challenge s’est déroulée tout au long de l’année scolaire 2022-2023. Les étudiants ont réfléchi à un projet innovant autour de la production d’énergie renouvelable. Plusieurs thématiques ont été abordées par les étudiants, comme la préservation des sols, les biodéchets, la lutte contre le gaspillage alimentaire…

Le challenge s’est déroulé sur 3 demi-journées :

  • Une demi-journée d’acculturation à la méthanisation ;
  • Une demi-journée de visite d’un site de méthanisation et la rencontre des agriculteurs associés ;
  • Une demi-journée de présentation de leur projet lors d’un pitch de 5 à 10 minutes devant un jury, composé de professionnels de la méthanisation et du monde agricole, d’élus locaux, de journalistes et de membres de GRDF.

Après délibération du jury, une remise de prix a été organisée pour récompenser les trois meilleurs projets de chaque classe.

Les chiffres clés de la première édition du challenge :

  • 7 départements ont accueilli le projet
  • 10 classes ont participé au challenge
  • 62 projets prometteurs ont été proposés par les élèves
  • 250 élèves ont été mobilisés

Des projets prometteurs proposés par les élèves

Les participants au challenge ont fait preuve d’innovation et proposé des projets variés pour parler du gaz vert dans le monde agricole et plus globalement au sein de la société. Saynètes de théâtre, vidéos TikTok, Jeu de société, Bande Dessinée, Réflexion sur la récupération des biodéchets dans les communes…

GRDF a proposé à certains groupes d’étudiants de les accompagner dans l’aboutissement de leurs projets. Par exemple, 3 élèves du lycée de La Roche sur Foron (74) ont été mises en relation avec une graphiste pour la finalisation de leur projet de Bande Dessinée.

Fort de ce succès, une nouvelle édition est d’ores et déjà prévue en 2023-2024.


Olivier Bonifay nommé directeur territorial GRDF Vaucluse

Pour soutenir et accompagner les besoins locaux, l’entreprise de distribution de gaz naturel en France GRDF a décidé de faire don d’un véhicule à la Fondation Agir contre l’exclusion (Face) de Vaucluse le 29 mars dernier. Partenaire historique de Face Vaucluse et acteur engagé en faveur de l’insertion depuis plus de 12 ans, GRDF avait déjà montré sa générosité envers la Fondation en lui faisant un don similaire en 2021.

Ce véhicule permettra à Face Vaucluse d’aller à la rencontre des publics défavorisés. La Fondation est un club d’entreprises engagées dans la lutte contre les inégalités, les discriminations et les exclusions qui intervient aux côtés des partenaires publics et associatifs du département. Son partenariat avec GRDF a pour objectif de prolonger l’engagement de l’entreprise dans la lutte contre la précarité énergétique.

V.A.


Olivier Bonifay nommé directeur territorial GRDF Vaucluse

La communauté d’agglomération Ventoux Comtat Venaissin (Cove), la ville de Carpentras, la Fondation agir contre l’exclusion (Face) Vaucluse et GRDF s’allient pour l’opération Civigaz, qui vise à lutter contre la précarité énergétique et est destinée aux usagers du gaz naturel aux revenus modestes.

Le programme Civigaz permet d’informer les usagers du gaz naturel aux revenus modestes afin qu’ils puissent mieux maîtriser leur consommation d’énergie et renforcer la sécurité de leurs installations intérieures. L’opération s’appuyant sur des volontaires du service civique, elle permet également de faire découvrir aux jeunes engagés, la citoyenneté, la solidarité et de les former aux enjeux du développement durable.

C’est dans cette volonté que la Cove, la ville de Carpentras, Face Vaucluse et GRDF ont signé conjointement la convention Civigaz pour la saison 2023. Sur la commune de Carpentras, six volontaires rejoignent le dispositif pour la saison. Ils seront encadrés et formés par Face Vaucluse.

Une mission en faveur de la transition énergétique

Sur le territoire de la Cove, 6,5% des ménages sont aujourd’hui en situation de précarité énergétique. L’Agglomération a choisi de soutenir cette opération pour deux raisons : elle s’intègre parfaitement dans son Plan Climat Air Energie Territorial, et elle répond à sa promesse d’améliorer le cadre et la qualité de vie des habitants. Pour ce faire, quatre quartiers prioritaires de Carpentras ont été identifiés : le Pous du Plan, les Amandiers/Éléphants, Quintine-Villemarie-Ubac-Le Parc, et le centre-ville.

La ville de Carpentras a été choisi car elle s’inscrit pleinement dans les enjeux de transition énergétique poursuivis au niveau intercommunal. De plus, la ville a déjà démontré sa volonté d’enclencher une transition énergétique, notamment à travers le programme Action Cœur de Ville, pour lequel elle mène plusieurs actions autour de la rénovation énergétique des logements et du financement en matière d’ingénierie, de la maîtrise des consommations d’énergie, ainsi que de la sensibilisation en matière de transition énergétique.

Une mobilisation d’un réseau de partenaires

Si la Cove, la ville de Carpentras, Face Vaucluse et GRDF ont signé la convention, ce ne sont pas les seuls à prendre part à l’opération Civigaz. Certains acteurs du territoire, comme l’Agence locale de la transition énergétique (ALEC), l’Agence nationale de l’habitat (ANAH), la Caisse centrale d’activités sociales (CCAS), ou encore l’association des Compagnons Bâtisseurs, pourraient intervenir sur des problématiques en lien avec la précarité énergétique.

La collaboration étroite entre les acteurs et associations, les collectivités et les bailleurs sociaux est une clé de la réussite du programme qui a une volonté de s’inscrire dans une démarche sociale plus globale.

L’opération Civigaz en quelques chiffres

Le programme Civigaz a été lancé en 2015. Depuis, près de 70 000 personnes ont été sensibilisées à la sécurité gaz et aux écogestes, plus de 5 000 situations potentiellement dangereuses liées aux gaz ont été traitées, plus de 4 700 ménages ont été orientés vers des acteurs de la rénovation et des acteurs sociaux locaux, et près de 1 000 jeunes volontaires de 16 à 25 ans en service civique pendant 7 mois sans condition de diplôme. Pour cette opération, près de 170 bailleurs sociaux et près de 160 communes se sont engagés sur le territoire français.

V.A.


Olivier Bonifay nommé directeur territorial GRDF Vaucluse

L’Assemblée générale des maires de Vaucluse, c’est aussi le salon des élus locaux et des décideurs avec 35 stands d’exposants pour les aider à aménager durablement leurs communes

Cette année c’est AP Media, société basée dans l’Hérault qui organise foires, salons et congrès, qui a mis sur pied pour la première fois cet évènement, une société qui fête ses 20 ans cette année. Elle a invité notamment la Fédération du bâtiment et des travaux publics, Véolia et sa gestion de l’eau, du recyclage et de la valorisation des déchets, Enedis, le gestionnaire du réseau de distribution de l’électricité, l’ADMR (aide- ménagère à domicile) du département pour le portage de repas chez les personnes âgées, le CAUE (Conseil en architecture, urbanisme et environnement), les Voyages Arnaud, spécialistes des transports en bus et autocars, la Chambre des Métiers et de l’Artisanat Régionale, les banques comme le Crédit Agricole ou le Crédit Mutuel, La Poste et son directeur départemental, Pierre-Hubert Martin, ils étaient tous là, au cœur de la salle des fêtes du Château d’Eau de Monteux pour informer les élus sur les services qu’il peuvent rendre à la population.

Partenariat avec Orange et GRDF
La matinée a commencé sur le stand de l’opérateur Orange pour la signature d’un partenariat avec l’Association des maires de Vaucluse pour mobiliser les citoyens de Vaucluse au recyclage des mobiles. Il faut savoir que chaque année, le parc de portables est renouvelé à hauteur de 30% soit 20 millions de téléphones. En 10 ans, plus de 15 millions de mobiles ont été ainsi collectés et recyclés, ce qui crée de l’emploi. Chaque mairie de Vaucluse bénéficiera d’un lien de connexion qui permettra de commander des bornes de collecte. Pour faire le tri des mobiles ramassés une entreprise d’insertion (‘Les ateliers du Bocage’ dans les Deux-Sèvres) a traité 200 000 portables en 2019, les a remis en état, reconditionnés et revendus. L’intégralité des bénéfices a été reversée à Emmaüs International.

« L’Etat est en mode solution »
Retrouvez ici notre article sur l’assemblée générale de l’Association des maires de Vaucluse

De son côté, la commune de Monteux avec son maire Christian Gros, a renouvelé sa confiance à GRDF en signant un contrat de concession de distribution publique de gaz pour une nouvelle période de 30 ans à partir de janvier 2023. « Le réseau de gaz est un allié indispensable pour les projets de transition énergétique de la commune avec sa capacité de recevoir et de distribuer des gaz renouvelables que ce soit le biométhane aujourd’hui ou l’hydrogène demain » a déclaré Philippe Réchiniac, directeur territorial de GRDF. Christian Gros a acquiescé : « Nous croyons aux gaz renouvelables notamment l’hydrogène vert qui d’ici 2024 sera même produit sur le territoire des Sorgues du Comtat ». A noter qu’il y a 52,1 km de réseau gaz à Monteux pour 1825 clients raccordés.

Un moment d’échange avec les entreprises
GHM-Eclatec aussi avait son stand, cette société basée au départ près de Colombey-les-Deux-Eglises conçoit des solutions d’éclairage public et de mobilier urbain depuis un siècle. Elle propose des luminaires dits ‘intelligents’, connectés, fiables, certifiés (Iso 9001, 14 001, 50 0001) fabriqués en France, qui détectent les pannes et consomment peu. Son délégué régional, Yves Lestavel insiste sur la fiabilité de ce matériel, de fonte et d’acier. « Nous avons 620 collaborateurs, 16 agences en Métropole et dans les DOM-TOM, en Guadeloupe, Martinique, Guyane, à Mayotte et à la Réunion.

Lors du salon des maires, la Fédération du BTP84 a remis le prix de la transition écologique pour les aménagements réalisés dans le quartier de la Barbière (réaménagement des espaces de stationnement, nouveaux matériaux perméables pour la couverture des sols, permettant une meilleure infiltration de l’eau, davantage de nature dans le quartier…). © Facebook-Mairie d’Avignon

Présente aussi au cœur du Salon des Maires, Agilis, une entreprise de travaux publics 100% vauclusienne née au Thor, il y a tout juste 20 ans. « Elle équipe, sécurise et entretient les routes et autoroutes » explique Marion Pelletier. Elle compte désormais 460 agents et travaille aux côtés des grands comme Eiffage ou Vinci, gère la signalisation, monte des murs acoustiques, installe des glissières de sécurité, mais aussi revêtements pour pistes cyclables ou d’athlétisme, des équipements aéroportuaires. Elle offre toute une série de finitions – béton, innovantes, esthétiques, décoratives, durables. Du béton imprimé, poncé, drainant, sablé, incrusté, végétalisé ou scintillant. On en trouve par exemple sur le parvis de l’Hôtel de ville à Sorgues, à Bourg-de-Péage dans la Drôme, Espace Mistral, quartier l’Estaque à Marseille.
Inauguré par la préfète de Vaucluse Violaine Démaret, le président de la Région Sud, Renaud Muselier, la présidente du Conseil Départemental de Vaucluse Dominique Santoni, les deux présidents de l’Association des Maires, Jean-François Lovisolo et Pierre Gonzalvez en fin de matinée, ce salon a vu des centaines de maires, directeurs des services, ingénieurs des collectivités territoriales du département échanger et s’informer tout au long de la journée sur des solutions qui améliorent le quotidien et le vivre ensemble des vauclusiens.


Olivier Bonifay nommé directeur territorial GRDF Vaucluse

Les autocars Raoux, filiale du groupe Galéo depuis 2018, viennent d’inaugurer leur nouvelle station de recharge GNV (Gaz naturel véhicule) sur son site de Caumont-sur-Durance. La station dispose de 4 bornes à charge lente et une borne à charge rapide permettant de faire le plein en 25 minutes (contre 5 à 10h en charge lente) d’un véhicule roulant au gaz naturel.
En effet, le GNV est un gaz naturel utilisé comme carburant afin de se substituer au diesel – 1 kilo de gaz permet de parcourir la même distance que 1 litre de gasoil. Tous les véhicules roulant au GNV (ou BioGNV dans sa version renouvelable) bénéficient de la vignette ‘Crit’Air 1’, un certificat qualité de l’air qui leur permettra de circuler lors des pics de pollution et dans les zones à faible émission (ZFE). Pour cela, ces autocars affichent des taux de pollution relativement bas : -95% de particules fines par rapport à la norme Euro VI, -50% d’émission de NOx et une réduction de moitié des nuisances sonores.
D’une capacité de réapprovisionnement en gaz naturel de 20 bus, ce dispositif, mis en place en partenariat avec l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie), le Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur et GRDF (Gaz Réseau Distribution France) dans le cadre de l’appel à projets ‘Mobigaz’ lancé en septembre 2020, permet aux autocars Raoux de faire circuler 4 nouveaux bus sur le réseau régional Zou ainsi que sur le réseau d’Apt. En tout, Raoux dispose d’une cinquantaine de véhicules sur ses sites de Caumont et Eyragues.

Le GNV à la place du diesel
Pour l’Ademe et GRDF, c’est le 3e projet de stations inauguré dans la région – le premier dans la Vaucluse – puisque deux stations sont déjà ouvertes dans le Var. L’objectif est de s’engager sur la voie d’une mobilité plus respectueuse de l’environnement en utilisant notamment comme source d’énergie le biométhane, un gaz renouvelable produit localement grâce aux boues d’épuration ou aux déchets verts. En France, le potentiel de production de ce ‘gaz vert’ est équivalent au volume actuel des exportations provenant de Russie.
« C’est très bien, il faut qu’on remplace le diesel, confirme Yves Plessis, PDG de Galéo. Cette activité énergétique doit même aller sur le Biogaz. C’est la future étape à atteindre, notamment pour être plus indépendant de l’Est. » Pour l’entreprise Raoux, cette nouvelle station est également en accord avec son projet de labellisation RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) que la société entend obtenir d’ici février 2023.

Réflexion sur les politiques de transport publique
« Ce passage à des sources d’énergie plus propres, c’est le sens de l’histoire », complète Jean-Pierre Serrus viceprésident en charge des transports et de la mobilité durable de la Région Sud.
« Prendre la décision de convertir le parc de véhicules demande cependant une réflexion en profondeur des perspectives économiques en matière de politique des transports publiques », prévient toutefois Jean-Paul Lieutaud, président de la FNTV Paca (Fédération nationale des transports de voyageurs).
C’est pourquoi Mobigaz entend notamment soutenir le déploiement de nouvelles stations GNV sur le territoire régional. Le but étant d’en compter une dizaine au total en Paca d’ici la fin de l’année prochaine.

A.D. & L.G.


Olivier Bonifay nommé directeur territorial GRDF Vaucluse

La société Gaz réseau distribution France (GRDF) lance sa campagne de recrutement pour la rentrée 2022 et propose 28 postes dans la région Paca.

Comme chaque année, GDRF recherche des apprentis pour divers métiers tels que technicien gaz, référent d’équipe, chargé d’affaires, technicien de maintenance, conseiller clientèle ou encore chargé de communication. Cette année, 28 postes en alternance sont à pourvoir.

Les étudiants bénéficieront d’un accompagnement qui leur permettra de développer des compétences professionnelles, et peut-être être embauchés à l’issue de leur formation comme cela a été le cas l’année dernière pour 8 alternants sur 16 dans la région.

GRDF s’engage à prendre en charge 50% du coût des transports pour les trajets quotidiens, 100% des déplacements liés aux débuts et fins de périodes d’alternance, ainsi que 7 voyages aller-retour par an entre le domicile et le lieu de formation.

Pour en savoir plus sur les postes en alternance proposés, cliquez ici.

V.A.


Olivier Bonifay nommé directeur territorial GRDF Vaucluse

Face Vaucluse (Fondation agir contre l’exclusion) peut compter sur ses partenaires dont GRDF fait partie. Pour soutenir et accompagner les besoins locaux, GRDF a fait don d’un véhicule Clio à Face afin de l’aider à aller à la rencontre des publics défavorisés. Ce véhicule a été remis il y a quelques jours par Philippe Rechiniac, directeur territorial GRDF Vaucluse, à Pierre-Hubert Martin, président de Face Vaucluse.

« GRDF est engagé aux côtés de Face depuis de nombreuses années et développe diverses initiatives pour soutenir le réseau dans les territoires et au niveau national. Ce partenariat vise à prolonger l’engagement de l’entreprise dans la lutte contre la précarité énergétique, en confiant à Face des missions de médiation et de sensibilisation pour lesquels il est expert, et en lui apportant un soutien logistique », déclare le gestionnaire de réseau de distribution de gaz.

Un partenariat sous le signe de la solidarité à destination des publics isolés.

L.M.


Olivier Bonifay nommé directeur territorial GRDF Vaucluse

Corinne Testud-Robert, présidente de l’association Soliha 84 et Philippe Rechiniac, directeur territorial Vaucluse de GRDF (Gaz réseau distribution France) viennent de signer une convention fixant leur coopération dans le cadre de la lutte contre la précarité énergétique et l’amélioration de la sécurité des installations intérieures. L’initiative vise ainsi à unir les efforts afin d’accélérer la rénovation énergétique des ménages les plus modestes.
Concrètement, les deux partenaires bâtiront ensemble une communication à destination des propriétaires modestes pour les informer sur les aides financières dont ils peuvent bénéficier pour la rénovation énergétique de leur logement et sur l’accompagnement réalisé par Soliha 84.
Dans le même temps, ils cofinanceront les actions d’ingénierie sociale, technique et financière effectuées par l’association dans le cadre des opérations programmées d’amélioration de l’habitat, des programmes d’intérêt général ou en secteur diffus.

3,5 millions de ménages français concernés
Par ailleurs, GRDF fera réaliser un diagnostic de l’installation gaz des logements qui lui auront été signalés par Soliha 84. Enfin, GRDF apportera également un appui à la structure œuvrant pour l’amélioration des conditions d’habitat des personnes, défavorisées, fragiles, vulnérables ou aux ressources modestes, afin de sensibiliser les propriétaires aux éco gestes.
Aujourd’hui, 3,5 millions de ménages français sont en situation de précarité énergétique et éprouvent des difficultés à disposer de la fourniture d’énergie nécessaire à la satisfaction de leurs besoins élémentaires. Cible prioritaire du dispositif, ces ménagent peuvent en effet cumuler divers risques faute de moyens (négligence de l’entretien de la chaudière, bouchage des aérations…). Une situation qui entraîne autant des difficultés de précarité énergétique que de sécurité des installations.

https://www.echodumardi.com/tag/grdf/   1/1