24 avril 2024 |

Ecrit par le 24 avril 2024

Le Min d’Avignon se végétalise pour s’armer contre le réchauffement climatique

Déjà reconnu ‘Parc engagé’ pour ses projets en faveur de l’environnement, le Marché d’intérêt national (Min) d’Avignon compte désormais se végétaliser afin de créer des îlots de fraîcheur et ainsi, s’armer contre le réchauffement climatique.

Le Min d’Avignon compte près de 140 entreprises installées sur 25 hectares. Le pôle économique poursuit sa dynamique de projets pour l’environnement et la biodiversité avec un Plan de végétalisation et désimperméabilisation sous l’impulsion de la Ville d’Avignon qui a lancé son Plan local pour le climat en juin dernier. « Pleinement mobilisée pour la défense du tissu économique local et l’attractivité de la ville, je suis ravie de pouvoir relier à cet enjeu majeur, notre engagement pour une ville Nature et éco-responsable », a déclaré Cécile Helle, maire d’Avignon.

Ce Plan, qui va se déployer sur les trois prochaines années pour un budget total de 150 000€, prévoit donc la plantation de plusieurs dizaines d’arbres et arbustes, mais également le remplacement du bitumes par des solutions alternatives qui permettraient d’introduire davantage la nature, afin de créer des îlots de fraîcheur et s’armer contre le réchauffement climatique. La végétalisation urbaine permet de faciliter la dispersion des polluants atmosphériques et de rafraîchir la ville.

Une transition vers un ‘Eco Min’

Ce Plan de végétalisation et désimperméabilisation du Min d’Avignon s’inscrit dans une volonté plus large d’engager une transition environnementale et énergétique. De nombreuses actions ont déjà été mises en place tells que le renforcement du tri des déchets, la sensibilisation des entreprises du Min à la sobriété énergétique. Le tri des biodéchets et la végétalisation du Min s’ajouteront bientôt à ces actions, ainsi que des sources d’énergies renouvelables comme des bornes pour véhicules électriques et des panneaux solaires dans le futur.

Ces actions déjà engagées ont déjà été récompensées par l’Etat et la Région Sud qui ont reconnu le Min d’Avignon comme ‘Parc Engagé’. Une distinction que la ville d’Avignon compte bien garder et pousser encore plus loin, notamment grâce à l’accompagnement de l’Agence d’urbanisme Rhône Avignon Vaucluse (Aurav) qui aidera le Min dans ses réflexions sur la désimperméabilisation et la végétalisation de son site en 2023. Les premières plantations ont été effectué symboliquement lors de l’annonce du Plan au début du mois de décembre, et elles se poursuivront au second semestre de l’année prochaine.

V.A.


Le Min d’Avignon se végétalise pour s’armer contre le réchauffement climatique

Les îlots de fraicheur font leur grand retour dans la cité des papes pour la 3ème année consécutive. Avec les températures caniculaires qui ont frappé le Vaucluse ces derniers jours, notamment en ville où la chaleur est décuplée, ces deux dispositifs sont les bienvenus !

Comme l’année dernière, les deux îlots sont installés au Parc Colette et Avenue de la Croix des Oiseaux. Ils sont accessibles tous les jours dès aujourd’hui et sont dotés d’un système de brumisation qui s’active dès lors qu’on appuie sur le bouton. Le dispositif installé au Parc Colette est en accès libre 11h à 21h et celui de l’Avenue de la Croix des Oiseaux de 11h à 22h. Ces points de fraîcheur sont recensés aux côtés de tous les points d’eau et d’ombrage de la cité des papes sur la carte interactive de la ville d’Avignon.

De plus, la société Suez a créé une application gratuite, pour l’ensemble de ses filiales dont Eau Grand Avignon, nommée ‘MonEau’ afin de trouver des points d’eau où remplir sa gourde librement. L’application est disponible sur Android et IOS. Pour l’obtenir, il vous suffit de vous rendre sur Google Play ou App Store, ou de flasher l’un des QR codes ci-dessous.

V.A.


Le Min d’Avignon se végétalise pour s’armer contre le réchauffement climatique

Alors que la température grimpe, Eau Grand Avignon, la société dédiée au service de l’eau pour la Communauté d’agglomération du Grand Avignon installe les kiosques dotés de brumisateurs appelés ‘îlots de fraîcheur’ à Avignon, au parc Colette, avenue Eisenhower et avenue de la Croix aux oiseaux.

Ces dispositifs démontables munis d’asperseurs proposent, à la demande, une légère brumisation du corps permettant aux avignonnais comme aux estivants de mieux supporter les fortes chaleurs en cœur de ville. La consommation serait de 10 litres d’eau par mois. L’an dernier les deux premiers kiosques-brumisateurs d’eau avaient été installés square Agricol Perdiguier, dans l’intramuros d’Avignon et avenue Eisenhower au parc Colette. L’été dernier également, Joël Guin, le président du Grand Avignon, avait évoqué l’achat d’un troisième dispositif. Le kiosque-brumisateur installé l’an passé au square Agricol Perdiguier, ne l’a pas encore été, cette année. Enfin, une carte répertorie, à l’aide de capteurs ponctuant la ville, les températures enregistrées tout au long de l’année, renseignant efficacement sur les îlots les plus chauds –allant jusqu’à plus de 50°- et les plus frais. Cette carte détenue au Grand Avignon, pourra sans doute permettre de mieux prendre en compte et traiter la chaleur en zone urbaine.

M.H.

https://www.echodumardi.com/tag/ilots-de-fraicheur/   1/1