19 juillet 2024 |

Ecrit par le 19 juillet 2024

Cavaillon : Koppert lance une solution contre l’aleurode, destructeur de cultures légumières

L’entreprise de biotechnologie Koppert, dont le siège se situe à Cavaillon, lance un produit contre l’aleurode, aussi appelé la mouche blanche, qui détruit les cultures légumières des serres. Le produit Mirical agit contre ce ravageur grâce à des bandes de dispersion contenant des punaises prédatrices.

Ce nouveau produit, qui était auparavant contenu dans des flacons en plastique, adopte désormais un packaging plus respectueux de l’environnement. L’emballage est presque entièrement compostable, à l’exception de la pellicule de protextion, qui elle est tout de même recyclable. Ainsi, avec ce nouvelle emballage, Koppert a réduit de 99% la quantité de plastique de ce produit.

Chaque barquette de Mirical comptabilise dix bandes contenant les punaises prédatrices. Une fois la bande posée sur la culture, les punaises se disperse et prennent pour cible l’aleurode des serres, mais pas seulement. L’aleurode du tabac, les œufs de ce chenilles de la mineuse de la tomate et d’autres lépidoptères sont aussi visés. « Nous sommes fiers de pouvoir proposer le nouveau Mirical à nos producteurs, de les accompagner dans leurs problématiques et de répondre à une demande urgente. », a affirmé Gisèle Broquier, directrice générale de Koppert France.

V.A.


Cavaillon : Koppert lance une solution contre l’aleurode, destructeur de cultures légumières

Le groupe Koppert vient de lancer sa nouvelle image de marque. Le leader mondial néerlandais de la protection biologique des cultures et de la pollinisation naturelle, dont la filiale française est basée à Cavaillon, a donc décidé de changer le logo et l’identité visuelle utilisés depuis 30 ans. Cette nouvelle stratégie de marque ambitionne de renforcer la connexion entre l’entreprise et la nature.

La nature pour inspiration
« Notre mission consiste à contribuer, avec la nature pour partenaire, à la santé de l’homme et de l’environnement, explique Peter Maes, directeur de la stratégie de Koppert. C’est cette philosophie qui a fait de notre entreprise ce qu’elle est aujourd’hui : une organisation solide qui atteint ses objectifs tout en respectant des valeurs fondamentales. Notre nouvelle stratégie de marque reflète cette mission et ces valeurs fondamentales. Elle nous permettra de veiller à ce que les idéaux que nous défendons se reflètent avec cohérence dans notre façon de communiquer. La nature est notre source d’inspiration ; l’origine de toutes nos solutions. C’est pourquoi notre nouvelle identité est étroitement liée à la nature. »
Créé aux Pays-Bas en 1967 par Jan Koppert, le groupe est implanté à Cavaillon depuis 1984. En France, l’entreprise compte 55 collaborateurs dirigés par Gisèle Broquier et répartis au sein du siège cavare ainsi que la nouvelle plateforme logistique de Plan d’Orgon et les agences d’Agen, Nantes et Villeneuve l’archevêque dans l’Yonne. En tout, le groupe compte 1 700 personnes dans une trentaine de pays permettant de distribuer des solutions biologiques dans plus de 100 pays à travers le monde comme des ruches recyclées, la lutte contre les insectes en utilisant des prédateurs naturels ou bien encore des gammes de produits de biocontrôle pour la vigne.

L’ancien logo de Koppert imaginé il y a 30 ans maintenant.

Objectif : une agriculture 100% durable
Au départ, Koppert ne comptait que 4 employés. Au fil des années, cette société familiale créée pour faire face à un problème bien précis s’est toutefois transformée en un leader du marché mondial. Pour Martin Koppert, Directeur des activités, il était donc logique que sa stratégie de marque évolue aussi : « Pour rendre notre monde plus durable, nous devons imaginer des processus à la fois sûrs et sains. Notre objectif ultime est de mettre en place une agriculture 100% durable en travaillant main dans la main avec les producteurs et les agriculteurs. Notre nouvelle stratégie de marque nous permettra de véhiculer une image forte sur tous les marchés mondiaux et de confirmer l’inébranlable volonté qu’a Koppert de proposer une gamme complète de solutions biologiques pour un large éventail de cultures. »


Cavaillon : Koppert lance une solution contre l’aleurode, destructeur de cultures légumières

Gisèle Broquier vient d’être nommée directrice générale de Koppert France. Elle succède à Frédéric Favrot qui avait quitté ses fonctions en avril dernier à la tête de la filiale française du leader mondial néerlandais de la protection biologique des cultures et de la pollinisation naturelle. L’entreprise créée en 1967 par Jan Koppert est présente dans plus de 100 pays. En France, Koppert s’est implanté à Cavaillon dès 1984. Depuis, le groupe a créé des agences à Plan d’Orgon (où il compte également une toute nouvelle plateforme logistique), Agen, Nantes et Villeneuve l’archevêque dans l’Yonne.

Un pur produit Koppert
« Gisèle Broquier a une expérience et une connaissance approfondie de l’entreprise et du secteur puisqu’elle est entrée chez Koppert France en 1997, explique le groupe comptant 55 collaborateurs en France et 1 700 au total à travers le monde. Elle a occupé les fonctions de technico-commerciale puis de responsable commerciale et enfin de directrice de la ‘Business unit horti’ pendant 3 ans. Un rôle clé et en étroite collaboration avec les services R&D, marketing, logistique et ‘supply chain’, ce qui a permis une transition plus facile vers son nouveau rôle. »
« Je me suis investie avec passion dans chacune de mes missions au sein de Koppert France, avec toujours en perspective, le service aux clients, souligne la nouvelle directrice générale. Je suis fière d’avoir vu notre activité économique et notre organisation s’accroitre. Je veux rester proche de mes équipes, des clients et du terrain pour continuer à développer nos solutions. »
Pour cela, elle sera notamment soutenue par le ‘Business directeur Europe’ Kris De Smet qui avait assuré l’intérim jusqu’à sa nomination.

Essor du marché du biocontrôle
Koppert s’emploie à « construire une agriculture innovante et productive sans recourir à la chimie conventionnelle ». Pour cela, le groupe propose régulièrement des solutions innovantes comme les ruches en matériaux recyclés ou des emballages durables. Concernant les nouvelles solutions biologiques, Koppert développe notamment une solution naturelle pour lutter contre la punaise verte (Nezara viridula) qui sera opérationnelle en 2022.

Koppert développe une nouvelle solution biologique contre la punaise verte qui sera disponible en 2022. Objectif : lutter contre cet insecte, qui a infesté les serres européennes, sans faire appel à des produits chimiques.

« Le marché du biocontrôle est sous les projecteurs et nous innovons sans cesse pour répondre aux besoins de la profession, insiste Gisèle Broquier. Nous avons un rôle important à jouer dans l’accompagnement de nos clients vers une agriculture de plus en plus vertueuse. Nous nous positionnons en tant qu’acteur incontournable des biosolutions pour développer notre activité sur de nouveaux marchés. »
Avec cette nomination, le groupe batave affiche également ses ambitions « visant à renforcer la présence de Koppert en France et de son développement sur les marchés de l’horticulture, de l’agriculture plein-champ, jardins, golfs et espaces verts ».
En 2019, Koppert France avait réalisé un chiffre d’affaires de l’ordre de 15M€ alors que l’ensemble du groupe totalisait un CA de 265M€.


Cavaillon : Koppert lance une solution contre l’aleurode, destructeur de cultures légumières

Koppert Biological Systems a lancé une glacière 100 % recyclable pour le transport des solutions biologiques. Cette nouvelle glacière écologique est utilisée pour transporter des insectes et des microorganismes vivants favorisant le développement de la lutte biologique dans le monde entier.

Le nouvel emballage a été spécialement développé pour les transports longue distance, afin de garantir des produits frais et de qualité jusqu’à destination. Fabriquée uniquement à partir de matériaux biosourcés et renouvelables –papier et carton-, cette nouvelle glacière est 100 % recyclable.

Efficacité et durabilité des emballages

«Notre objectif ultime est de contribuer à un environnement plus sain en réduisant les déchets internes et externes à 0 % et en utilisant 100 % de matériaux durables pour nos produits et nos emballages d’ici 2030 », a déclaré Edwin Muijt, Responsable du groupe de réflexion sur la durabilité des emballages et des matières premières de Koppert.

Une des solutions Koppert, ici une mouche venant à bout de pucerons ravageurs

Dans le détail

L’emballage permet une meilleure respirabilité des insectes, un taux d’humidité stable, un gain de place pour le stockage –avec des dimensions notamment conçues pour le transport aérien et routier- et, enfin, l’emballage est facile à aplatir et à empiler. Enfin le crash test de l’emballage a prouvé sa solidité et a révélé tenir mieux le froid que les glacières polystyrène. Enfin, la nouvelle glacière répond aux objectifs de Développement durable des Nations Unies pour la réduction des déchets et de la pollution.

Koppert

Koppert Biological Systems est un des leaders mondial des biosolutions et de la pollinisation naturelle depuis plus de 50 ans, dans plus de 100 pays. Son siège social se situe aux Pays-Bas et compte plus de 1 700 collaborateurs dans le monde pour un chiffre d’affaires de 265M€ en 2019. Koppert France a été créée en 1984 et couvre le territoire national à travers ses 5 agences situées à Cavaillon, Plan d’Orgon, Agen, Nantes et Villeneuve l’Archevêque. Le groupe Koppert travaille particulièrement sur les macro et micro-organismes, les substances naturelles, les pièges et phéromones pour une agriculture alternative à la chimie conventionnelle.
www.koppert.fr
M.H.

https://www.echodumardi.com/tag/koppert-france/   1/1