25 juillet 2024 |

Ecrit par le 25 juillet 2024

1500 personnes ont assisté à la remise en route de la ligne de la rive droite du Rhône

Près de 50 ans après son arrêt, la ligne ferroviaire de la rive droite du Rhône a repris du service hier, un jour après son inauguration. Une occasion pour laquelle plus de 1 500 personnes ont fait le déplacement.

Ce dimanche 28 août, le bruit du train sur les rails s’est mêlé aux acclamations du public présent pour célébrer la remise en service de la ligne de la rive droite du Rhône, qui était fermée aux voyageurs depuis 1973. Une remise en route qui, à l’origine, devait voir le jour en 2025. La ville d’Avignon est donc de nouveau reliée à la rive droite du Rhône depuis hier, le lundi 29 août. « Ce train est lancé et nous sommes nombreux à nous y embarquer », a proclamé Jean-Christian Rey, président de l’Agglomération du Gard rhodanien. Cette déclaration est aussi métaphorique qu’elle est littérale. Plus de 1 500 personnes ont eu le plaisir d’effectuer le trajet inaugural aux côtés notamment de Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, des maires des communes désormais desservies par cette ligne, mais aussi des représentants de la SNCF.

Le voyage a débuté à Nîmes en milieu de matinée, a fait escale à Avignon avant de s’arrêter à Bagnols-sur-Cèze durant 1h15, où des produits locaux les attendaient dans une ambiance musicale. Puis, le train s’est également arrêté pendant 1h30 à la gare de Pont-Saint-Esprit où l’esprit était également à la fête et au partage avec les producteurs locaux et la fanfare ‘La Tête dans l’Cuivre’. « Promesse tenue ! C’est une véritable fierté de célébrer aujourd’hui, avec les usagers, les habitants, les élus locaux et l’ensemble des forces vives de ce territoire, le retour du train de voyageurs dans le Gard rhodanien », a déclaré Carole Delga avant de couper le ruban qui inaugure cette ligne.

©Région Occitanie – Laurent Boutonnet

Quelles gares sont desservies ?

Après près d’un demi-siècle d’attente, celle-ci se fait ressentir sur le quai de la gare Nîmes-centre. Les sourires remplacent les expressions d’impatience lors de la montée à bord du train. Le projet qui devait voir le jour en 2025 a finalement quelques années d’avance. Pour permettre la réouverture anticipée de cette ligne ferroviaire, la Région Occitanie a d’ores et déjà investi un budget de 12,8 millions d’euros pour la conduite des études et la réalisation des travaux qu’elle finance à 100%, sur un budget total estimé à 100 millions d’euros. « Nous vivons cette réouverture comme le parfait symbole d’une coopération réussie entre les entités SNCF et la Région Occitanie », a déclaré Jean-Pierre Farandou, président de SNCF. Dans le train, la fierté de cette réussite se lit sur tous les visages. Pour le moment, quatre gares sont desservies, mais six devraient s’y ajouter dans les prochaines années, jusqu’à une réouverture totale de la ligne de la rive droite du Rhône d’ici 2026.

Il y a dix trains régionaux liO en circulation par jour. Ainsi, la ligne de la rive droite du Rhône permet chaque jour cinq aller-retours entre les gares de Pont-Saint-Esprit et Avignon, en passant par Bagnols-sur-Cèze, dont un qui se prolonge jusqu’à Nîmes. Cette ligne fait donc 82 km et permet d’effectuer le trajet entre Avignon et Pont-Saint-Esprit en 30 minutes, au lieu de 50 minutes en voiture. À ces 30 minutes, il faut en ajouter pour arriver jusqu’à Nîmes.

Quels tarifs ?

Les tarifs vont de 3€ à 9€ en fonction du trajet pour un billet unique. Des abonnements annuels FréquenciO’ sont possibles, ainsi que des offres spéciales. Les 18-26 ans bénéficient de -50% dès le premier trajet, un tarif dégressif pour ensuite atteindre la gratuité. Même chose pour les seniors qui eux bénéficient de -10% dès le premier trajet. Il y a aussi l’offre SolidariO’ qui donne 20 trajets gratuits aux réfugiés, aux demandeurs d’emploi et aux bénéficiaires du RSA. Il existe également des tarifs pour les groupes, et bien d’autres à découvrir sur le site de la SNCF. Depuis hier et jusqu’au 30 septembre, une offre est mise en place spécialement pour la réouverture de la ligne : tous les trajets sont à 1€ pour tous les voyageurs.

« La SNCF dit que les trains d’Occitanie sont les moins chers de France », souligne la présidente du conseil régional d’Occitanie avec fierté. Cette inauguration a été l’occasion pour Carole Delga d’aborder la question de la gratuité des transports publics, un débat qu’elle souhaite porter au niveau national. « C’est un impératif en matière écologique et de pouvoir d’achat », a-t-elle ajouté. En effet, selon les calculs de l’ADEME, voyager en train pollue 32 fois moins que circuler en voiture. Le succès de cette inauguration a donc prouvé que beaucoup attendaient la réouverture de la rive droite du Rhône dans le but de pouvoir prendre le train plus quotidiennement, et ainsi, réduire leur empreinte carbone, mais aussi économiser, notamment avec la hausse du prix du carburant ces derniers mois. À terme, la Région ambitionne de transporter 200 000 voyageurs par an sur cette ligne.

V.A.

https://www.echodumardi.com/tag/ligne-ferroviaire/   1/1