Depuis 2019, le Grand Site en projet de Fontaine de Vaucluse a rejoint le réseau des Grands Sites en visant l’obtention du label Grand Site de France qui regroupe plus de 47 Grands sites en France. Le projet avance à grands pas avec le dévoilement de l’identité graphique et de la carte éco-patrimoniale.

Grand Site en projet La Fontaine de Vaucluse

L’opération ‘Grand site’ s’inscrit dans une démarche de préservation des lieux, du patrimoine bâti et de protection de l’environnement. Il s’agit d’un projet de territoire autour d’une vallée close des sites emblématiques tels que la Sorgue, les Monts de Vaucluse, le gouffre de Fontaine de Vaucluse, le partage des eaux, le mur de la peste et un riche patrimoine bâtit. Le territoire a été baptisé lors de l’inspection des Grands Sites et des paysages ‘Grand Site La Fontaine de Vaucluse’.

L’opération ‘Grand site’ a reçu un avis favorable en commission supérieure des ‘Sites, perspectives et paysages’. Le périmètre a été validé par l’inspecteur des Grands sites et marque le lancement officiel de l’opération ‘Grand Site La Fontaine de Vaucluse’. Le projet de territoire est porté par la CCPSMV (Communauté de Communes Pays des Sorgues Monts de Vaucluse) et l’agglomération Luberon Monts de Vaucluse, en partenariat avec 5 communes : Fontaine-de-Vaucluse, Lagnes, Saumane-de-Vaucluse, Cabrières d’Avignon, L’Isle sur la Sorgue.

Le cartouche : signature identitaire

Dans le cadre du réseau Grand site de France, la création d’un cartouche est nécessaire pour valoriser les sites emblématiques, labellisés ou non. Le cartouche est la signature identitaire de chaque Grand Site et est déclinée suivant les recommandations du Réseau des Grands sites de France. Avec la reprise d’éléments emblématiques de son paysage, et en concertation avec les membres de l’OGS, le cartouche a été créé par l’agence de communication du Réseau des Grands Sites de France : l’Agence Panama. Le cartouche est déclinable sur les supports de communication et sur le Territoire de l’OGS suivant la recommandation du réseau RGSF et de la gouvernance de l’OGS.

Le cartouche est transmis pour validation au Ministère en charge des Sites et au Réseau des Grands Sites de France qui vérifient sa conformité au modèle commun et à l’esprit de la collection et s’assurent que la couleur choisie pour le fond n’est pas déjà utilisée pour un autre cartouche ou le logo du RGSF. Il est ensuite formellement adopté par les instances décisionnaires du Grand Site. Le gestionnaire du Grand Site de France dépose ensuite son cartouche à l’INPI en tant que marque.

Une carte éco-patrimoniale à 10 000 exemplaires

La carte éco-patrimoniale n’est pas une carte touristique, c’est une carte de découverte des patrimoines et les règles essentielles pour pratiquer un tourisme responsable. Elle donne des clés de lectures aux visiteurs pour découvrir le ‘Grand site’ : ses paysages ; son patrimoine (naturel, culturel, bâti, immatériel) et sa richesse. La carte permet également d’offrir une vision attrayante de l’ensemble du périmètre et sensibiliser les publics aux richesses locales. « C’est un véritable outil pour orienter et mieux gérer les flux touristiques en invitant les visiteurs à élargir leur périmètre de découverte du territoire : départ de randonnée, vélo route, voies vertes, patrimoine bâtit, château, musées et villages, etc. »

D’une part, elle contient les informations règlementaires, numéros d’informations, d’urgences et organismes pour s’informer sur la règlementation en vigueur et les bonnes pratiques (accès aux massifs en période estivale, navigation sur la Sorgue, la pêche, etc.). D’autre part, elle renvoie également les offices du tourisme pour permettre aux visiteurs d’obtenir les informations nécessaires au bon déroulement de leur séjour, activités et immersion en pleine nature. Suite à un appel d’offre, c’est l’agence de communication La Vache noire sud à Robion qui a été retenue pour la création de cette carte. Éditée à 10 000 exemplaires, elle sera disponible début juillet dans les offices de tourisme, collectivités, associations et partenaires.

Le logotype Grand Site de France

Élément symbolique du logo, l’emblème ‘site classé’ caractérise la politique de protection des monuments naturels et des sites. Il symbolise un objectif d’appareil photographique. On retrouve la mention « Grand Site de France » qui encadre l’emblème, disposée au-dessus et en dessous.

Les animations de cet été

Afin de sensibiliser et faire connaitre le périmètre et les enjeux de l’opération ‘Grand site’, la CCPSMV propose de nombreuses animations. Parmi ces dernières : jeu de piste au Thor les 13 juillet, 27 juillet et 10 août et jeu de piste à Châteauneuf de Gadagne les 20 juillet, 3 août et 10 août. Dans le cadre des rendez-vous nature en Vaucluse, le CPIE de Vaucluse propose la balade ‘La Sorgue côté Jardin de Pétrarque’ à Fontaine-de-Vaucluse les 23 juillet, 30 juillet, 6 août, 13 août et 20 août. Cet été, lancement de la balade sur le ‘Patrimoine culturel et environnemental à Cabrières d’Avignon’, les 25 août et 17 septembre en collaboration de l’office de tourisme Luberon Cœur de Provence.


Le rendez-vous est donné le 6 juin 2021 à l’Isle-sur-la-Sorgue. Pour cette fête de l’auto moto vintage et d’exception, six balades seront proposées sur les routes pittoresques du Luberon et des monts du Vaucluse, au milieu de ses vignes, de ses champs de lavandes où les automobilistes découvriront, au détours de chaque virage, un paysage à couper le souffle. Les férues de nature et de conduite (re)découvriront les villages perchés du Luberon et le mythique Mont Ventoux, en passant par le cœur de la vallée des baux et la traversée des Alpilles. Les cinq boucles se feront au départ de : Mormoiron, Eygalières, Bonnieux, Fontaine-de-Vaucluse et Arles.

Les Boucles provençales sont au service de la fondation Frédéric Gaillanne, 1e école d’éducation de chiens guides en Europe, exclusivement destinée aux enfants aveugles et malvoyants. Au programme, repas, expositions, baptêmes et vente aux enchères d’objet collectors. L’évènement est parrainé par Guy Leneveu et Emmanuel Guigou, pilotes de rallye.

Plus d’informations sur les cinq boucles en cliquant ici. Pour participer, cliquez ici.

L.M


Le centre aquatique de plein air, rue des Félibres à Cavaillon, accueillera à nouveau le public du 25 mai au 11 juin. Voici les horaires : lundi, mardi, jeudi, vendredi : de 12h00 à 13h30 et de 17h00 à 19h30. Mercredi et samedi : de 13h00 à 19h00. Fermeture le dimanche. Le centre aquatique sera ensuite ouvert en continu du 12 juin au 5 septembre (horaires communiqués ultérieurement).

Le tarif est de 3 euros pour les habitants de Luberon Monts de Vaucluse et 5 euros pour les personnes demeurant hors de la communauté. L’accès est toujours gratuit pour les plus de 65 ans et les moins de 4 ans du territoire.

Le protocole sanitaire est renforcé avec désinfection du site en continu. Respect des gestes barrières et de la distanciation physique seront obligatoires. Les mineurs de moins de 14 ans doivent obligatoirement être accompagnés d’un adulte. Il n’y aura pas d’activités aquatiques cette année, et la buvette, l’espace restauration et la bibliothèque seront fermés en raison du contexte sanitaire.

Pour en savoir plus : www.luberonmontsdevaucluse.fr/piscines ; 04 90 71 00 08 ; piscines.secretariat@c-lmv.fr.

L.M


Voilà un challenge qui ravira les compétiteurs dans l’âme ou simples amoureux du vélo. Dans le cadre de sa politique de promotion des mobilités douces, Luberon Mont de Vaucluse s’associe à l’opération nationale ‘Mai à vélo‘, mettant les communes de France en compétition autour de la pratique.  

Comment participer au défi ?

Pour participer et tenter de faire rayonner sa région, rien de plus simple. Il est nécessaire de télécharger l’application gratuite Géovelo (Android, IOS) et ainsi rejoindre la communauté Luberon Monts de Vaucluse Agglomération. Lorsque vous enfourchez votre vélo, lancez l’application. Vos kilomètres seront comptabilisés pour le compte de Luberon Mont de Vaucluse. A la fin du mois de mai, les compteurs seront relevés et nous verrons dans quelle collectivité de France le plus de km à vélo auront été parcourus.

Luberon, terre de vélo

Le Luberon a la chance d’être équipé d’infrastructures vélo balisées et/ou sécurisées. Villages perchés, vignobles ensoleillés, champs de lavandes et oliviers centenaires, autant d’atouts et de sentiers à mettre à profit dans le cadre de ce challenge sportif. Particuliers, associations, collectivités, établissements scolaires, et entreprises peuvent pleinement participer à la première édition de Mai à vélo.

L.M


Les médiathèques de Luberon Mont de Vaucluse rouvrent à partir du 4 mai aux horaires habituels. Seule la médiathèque de Cavaillon demeure fermée pour cause de travaux. Le protocole sanitaire reste en vigueur afin d’accueillir le public (gel hydrologique, port du masque obligatoire et distanciation sociale).

Concernant la médiathèque de Cavaillon, la cotisation sera prolongée pour tous les abonnés des médiathèques LMV. Il est demandé aux usagers de conserver leurs documents jusqu’à la réouverture te de pas les remettre au sein d’une autre médiathèque. Les abonnés voient leurs prêts prolongés jusqu’à la réouverture de la médiathèque. Ils sont invités à fréquenter les médiathèques les plus proches de chez eux à compter de leur réouverture dont la date sera communiquée ultérieurement, en fonction de l’évolution du contexte sanitaire. Vous pouvez réserver sur le site internet en choisissant la médiathèque de retrait de votre choix, seule celle de Cavaillon sera indisponible.


En raison du contexte sanitaire, Gérard Daudet, Président de Lubéron Mont Ventoux Agglomération, a choisi de fermer les médiathèques pour au moins 4 semaines. Il a souhaité profiter de cette période de fermeture pour anticiper le démarrage des travaux de la médiathèque de Cavaillon, initialement prévus à compter du mois de juin et pour une durée 3 mois.

« Afin de réduire au maximum les périodes de fermeture de la médiathèque, j’ai souhaité mettre cette période de fermeture quasi obligatoire à profit en demandant aux services de l’agglomération d’anticiper le démarrage du chantier. Mon but est de pouvoir rouvrir le site dans des conditions optimales dès le mois de juillet, soit deux mois plus tôt que prévu. Je remercie également les entreprises pour leur réactivité », indique Gérard Daudet.

Réorganisation de l’espace

Le chantier concerne la réorganisation de la quasi-totalité des espaces afin de les rendre plus modernes et fonctionnels. L’espace jeunesse, actuellement situé au 1er étage, déménage au rez-de-chaussée à la place de l’espace documentaire. Cela permettra aux classes qui le fréquentent régulièrement ainsi qu’aux familles parfois équipées de poussettes d’y accéder plus facilement. Les sols, les peintures et le mobilier seront entièrement remplacés. Un nouvel accès sera créé et l’installation électrique reprise.

L’espace documentaire se déplace au 1er étage, où des travaux similaires seront réalisés (sols, peintures, électricité, mobilier). Les collections jeunesse (9 ans et +) et adulte y seront regroupées. L’espace presse, actuellement situé au rez-de-chaussée, sera déplacé au 1er étage au sein de l’espace numérique. Enfin, un espace de travail collectif sera créé au 1er étage. Des tables permettant de brancher téléphones, ordinateurs et tablettes, ainsi que des sièges confortables, seront installés. Le Wifi sera toujours disponible gratuitement dans toute la médiathèque, comme c’est le cas depuis plusieurs années dans toutes les médiathèques du réseau.

L’emballage des 115 000 volumes par les agents de la médiathèque aura lieu jusqu’au 24 avril. Les travaux prendront le relai du 26 avril jusqu’au 25 juin. Du 28 juin à mi-juillet, place à l’emménagement et la réinstallation des collections dans les espaces, par les bibliothécaires. La réouverture au public est annoncée pour la mi-juillet 2021.

La culture à l’heure du numérique

« Le temps des travaux, nous avons souhaité que les bibliothécaires puissent proposer toujours plus de contenus culturels numériques aux usagers », commente Claire Aragones, vice-Présidente de LMV déléguée aux médiathèques et aux musiques actuelles. Ainsi, les équipes seront encore plus actives sur les réseaux sociaux sur lesquels elles proposeront davantage de contenus culturels numériques inédits et toujours gratuits. Les abonnés des médiathèques peuvent toujours profiter de des services numériques gratuits ‘Vivre connectés’ (livres, films, expositions virtuelles, presse en ligne, etc.). »

Quid des abonnés

La cotisation sera prolongée de trois mois pour tous les abonnés des médiathèques LMV. Il est demandé aux usagers de conserver leurs documents jusqu’à la réouverture. Les abonnés voient leurs prêts prolongés jusqu’à la réouverture de la médiathèque. Ils sont invités à fréquenter les médiathèques les plus proches de chez eux à compter de leur réouverture dont la date sera communiquée ultérieurement, en fonction de l’évolution du contexte sanitaire.


Luberon Monts de Vaucluse Agglomération accompagne le Département de Vaucluse dans un programme d’équipement du territoire en très haut débit d’ici la fin de l’année 2021. Vaucluse numérique, propriétaire du réseau de fibre optique, est le délégataire choisi pour ce projet.  

Les missions de Vaucluse numérique sont diverses : construction du réseau, exploitation et commercialisation aux opérateurs privés. Ils sont 12 à avoir manifesté leur intention d’installer leurs équipements sur le réseau public. Selon leur plan de commercialisation, les opérateurs présents sur le réseau peuvent décaler la mise à disposition de leurs offres par rapport à la date d’ouverture à la commercialisation de la zone concernée.

Une intervention en deux phases

L’opération du Département de Vaucluse se situe sur un secteur appelé ‘zone d’intervention publique’ et se décline en deux phases. La première phase, achevée à l’automne 2019, concernait les communes de Lagnes, de Gordes, des Beaumettes, de Cabrières d’Avignon, de Maubec, de Robion et d’une partie d’Oppède. Les communes sont toutes connectées au réseau public et les opérateurs privés proposent, selon leur calendrier de déploiement, des offres d’abonnement aux usagers.

La seconde phase, qui a débuté à l’automne 2019 et qui doit s’achever mi 2021, concerne les communes du sud Luberon : Lauris, Lourmarin, Puyvert, Puget, Vaugines plus la seconde partie d’Oppède et un dernier quartier de Gordes. La commercialisation se déroulera jusqu’en mai 2021, selon les communes et quartiers concernés. 

Au total, ce sont 15 129 prises FFTH (fibre jusqu’au foyer) créées sur l’ensemble du territoire LMV à l’issue des deux phases de déploiement. Les communes de Cavaillon, Les Taillades, Cheval-Blanc et Mérindol entrent dans la zone d’intervention privée pour laquelle c’est l’opérateur Orange qui finance et déploie cette technologie.

120M€ d’investissement

D’ici fin 2021, 100% du territoire vauclusien situé en zone d’intervention publique sera équipé en fibre optique, selon les projections du Département de Vaucluse qui a investi 120M€.  Il est pour cela accompagné par les intercommunalités qui participent financièrement pour l’équipement des communes de leur territoire. Ainsi, LMV a investi 1,24M€ pour équiper 12 de ses 16 communes.

La fibre en pratique

Souscrire une offre fibre optique, c’est disposer d’un accès à internet beaucoup plus rapide. Toutefois, les habitants ne sont pas obligés de passer à la fibre optique dans le cas où le débit de leur connexion ADSL est suffisant. Pour savoir si votre domicile est éligible à la fibre optique, il vous suffit de vous rendre sur www.vaucluse-numerique.fr. Consultez également les opérateurs partenaires du réseau (vaucluse-numerique.fr) afin de connaitre l’opérateur présent chez vous. Pensez toutefois à faire jouer la concurrence afin de choisir l’offre qui vous conviendra le mieux.

Les opérateurs ne doivent pas vous facturer les frais de raccordement de votre domicile au point de livraison de la fibre (situé sur la voie publique), ni le déplacement du technicien car ces coûts sont pris en charge par Vaucluse Numérique. Toutefois, ils peuvent vous facturer des frais de dossier, de gestion ou encore l’installation de leur box.

Tous les opérateurs présents sur le marché ne déploient par leurs équipements au même rythme. En d’autres termes, si votre domicile est techniquement éligible à la fibre optique, il se peut que votre opérateur ne propose pas encore ce service. Dans ce cas, si vous souhaitez souscrire une offre, vous devrez vous tourner vers la concurrence ou attendre que votre opérateur fasse le nécessaire de son côté.

Vaucluse numérique est joignable au 0809 54 00 84 ou par mail sur contact@vaucluse-numerique.fr.


La voirie d’intérêt communautaire Le Puits des Gavottes à Cavaillon, qui dessert de nombreuses entreprises ainsi que les deux déchetteries intercommunales, fait peau neuve. Débutés en novembre dernier, les travaux doivent se terminer en avril prochain.

Le chantier, qui s’étend sur près de 2 kilomètres, prévoit la mise en sécurité et l’embellissement de cet axe qui était en mauvais état et accidentogène. Les enrobés seront repris sur l’ensemble du linéaire tandis qu’un giratoire non loin de la déchetterie va être réalisé afin de faire ralentir les véhicules. Les éclairages existants seront remplacés par une quarantaine de nouveaux à technologie LED et un cheminement piéton sera mis en place. Les réseaux aériens seront enfouis, un réseau pluvial sera créé et un poste défense incendie sera construit. Enfin, de nombreux espaces verts sous forme de buttes engazonnées vont voir le jour avec, entre autres, la plantation de 144 tilleuls et micocouliers.

L’ensemble des travaux représente un investissement de 1,44 M€ pour l’Agglomération Luberon Monts de Vaucluse, dont 100 000 € pour la partie assainissement. Une fois le chantier terminé, la Ville de Cavaillon entreprendra la remise en état du chemin Dorio, dans la continuité de celui du Puits des Gavottes. Ce sont ainsi près de 600 mètres de voies qui vont être repris en bicouche, pour un coût de 200 000 € supporté par la ville. Les travaux pourraient débuter dès le mois d’avril 2021. Enfin, sous maîtrise d’ouvrage de la ville de Cavaillon, un giratoire à la place du carrefour du Chemin du Puits des Gavottes et de la RD 973 (route de Cheval-Blanc) devrait être créé. Ce rond-point aura pour vocation de sécuriser le carrefour actuel ainsi que la traversée prochaine de la  Véloroute.


A l’occasion de la Semaine européenne de réduction des déchets qui s’est tenue du 21 au 29 novembre dernier, Ecosystem et la communauté d’agglomération Luberon Monts de Vaucluse organisaient la 11e Édition de ‘Laisse Parler Ton Cœur’, une collecte solidaire de jouets d’occasion qui s’est tenue dans cinq écoles de Cavaillon, le lycée Dumas de Cavaillon, les écoles de Lauris, Lourmarin et Puget ainsi que la mairie de Robion.

Pour cette collecte de jouets d’occasion, tous les jouets étaient acceptés : électriques et électroniques, en bois, poupées, puzzles, peluches, déguisements pour tous les âges. Cette action solidaire a permis de récolter cette année 1,3 tonne de jouets à destination des enfants de familles dans la précarité. Tous les jouets collectés ont été confiés à Emmaüs Cabriès pour une redistribution auprès des familles concernées.

A l’initiative d’Ecosystem, l’éco-organisme en charge de la collecte et du recyclage des équipements électriques en Franc, l’opération ‘Laisse Parler Ton Cœur’ mobilise chaque année des centaines de collectivités et citoyens donateurs. L’an dernier, 1 700 hottes de jouets d’occasion ont été collectées en France. La seconde vie de ces jouets permet également de soutenir l’activité de réemploi des structures caritatives et de l’économie sociale et solidaire, partenaires de l’opération.