24 avril 2024 |

Ecrit par le 24 avril 2024

Didier Chassery, médecin salarié du Département de Vaucluse, s’installe à Apt

Ce vendredi 1ᵉʳ décembre, Dr Didier Chassery, médecin salarié du Département de Vaucluse, vient de prendre ses fonctions au sein de l’Espace départemental des solidarités (Edes) d’Apt. Il s’agit du premier médecin salarié d’Apt et du 9ᵉ en Vaucluse.

Originaire de Chalon-sur-Saône, en Saône-et-Loire, Didier Chassery a débuté sa carrière médicale en 1996 en tant que médecin généraliste à Givry, dans son département d’origine, après avoir fait ses études de médecine et son internat à Dijon. Aujourd’hui, à 60 ans, il s’installe à l’Edes Apt et devient médecin salarié du Département de Vaucluse.

Le Vaucluse étant le département de la Région Sud avec la plus faible densité de généralistes, le Département avait lancé l’année dernière une campagne de communication visant à attirer de nouveaux médecins qui seraient salariés du Département de Vaucluse, en leur promettant un salaire en fonction de leur ancienneté et de la grille indiciaire, plus de souplesse et moins de contraintes administratives dans la pratique de leur métier. Ces embauches ont pour objectif de lutter contre la désertification médicale.

Ainsi, Didier Chassery devient le 9ᵉ médecin salarié du Département. Il a pris ses fonctions de médecin généraliste ce vendredi 1ᵉʳ décembre. Les Aptésiens ne disposant pas de médecin traitant peuvent d’ores et déjà prendre rendez-vous au 123, avenue de Lançon, où un secrétariat médical a également été installé. Un second médecin salarié du Département devrait rejoindre l’équipe début 2024.


Didier Chassery, médecin salarié du Département de Vaucluse, s’installe à Apt

Les 30 juin et 1er juillet, la Communauté Professionnelle Territoriale de Santé Synapse Comtat Venaissin organise à Villes-sur-Auzon, deux jours de rencontre et d’échanges entre les professionnels de santé en exercice et ceux bientôt diplômés, toutes disciplines confondues. Une initiative accompagnée par Vaucluse Provence attractivité.

Comment faire pour séduire les jeunes générations de soignants, toutes spécialités confondues, pour faire face à la désertification médicale et ainsi, conserver l’attractivité du territoire ?

C’est sur cette question
que se sont penché la Communauté Professionnelle Territoriale de Santé Synapse Comtat Venaissin et Vaucluse Provence attractivité et l’agence départementale de développement, du tourisme et du territoire. Mission ? Informer les futurs actifs des secteurs médicaux et paramédicaux sur les opportunités professionnelles en Vaucluse et les séduire en leur faisant découvrir le territoire.

Autour des rencontres entre passionnés des métiers de la santé,
les futurs professionnels participeront à un Escape game grandeur nature en Pays de Sault, à des visites aux pieds du Mont-Ventoux et encore à une soirée de Gala. Ils goûteront également aux spécialités du terroir cuisinées avec des produits locaux, bio et de saison des fermes étapes (fermes du Pezet et Auberge de La Maguette).

DR

Cette opération fait écho à la campagne de recrutement de médecins
menée par le Département ainsi qu’à ses actions visant à faciliter le recrutement de jeunes professionnels de la santé pour enrayer la désertification médicale sur le territoire. C’est ainsi qu’en plus de Vaucluse Provence Attractivité et du Département de Vaucluse, se sont joints à eux l’Hôpital de Carpentras, Trail the World (basé à Bédoin), la Communautés de communes Ventoux Sud, La CoVe (Communauté d’agglomération Ventoux Comtat Venaissin), Sorgues du Comtat, Vaison Ventoux, le Crédit agricole et 38 communes.

En savoir plus
La CPTS Synapse Comtat Venaissin couvre les territoires de la CoVe, des Sorgues du Comtat, de Vaison Ventoux et Sud Ventoux soit 38 communes au total. Sur ce bassin de vie de 100 000 habitants, et selon les chiffres de l’assurance maladie, 75 généralistes sont en activité, majoritairement sur des temps non complets à leur cabinet, leur présence étant partagée avec d’autres établissements (Ehpad –établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, crèches).

Une nécessité majeure
Parmi ces médecins, 25 ont plus de 60 ans et 13 plus de 65, mais ça n’est pas tout. Ils soignent un volume de patientèle parfois trois fois supérieur -en moyenne, on décompte 1 222 patients par médecin du territoire de la CPTS Synapse, moyenne plus élevée que celles aux niveaux départemental, régional et national. Aussi, anticiper ces prochains départs à la retraite se révèle être une nécessité majeure.

Pour l’accès aux soins sur le territoire d’abord,
mais aussi pour conserver son attractivité, y compris aux yeux des jeunes diplômés qui ne conçoivent pas de démarrer leur activité de façon isolée.

Késaco la CPTS ?
La communauté professionnelle territoriale de santé Synapse Comtat Venaissin fait partie d’un réseau national visant à mailler tous les territoires, issu d’un contrat tripartite avec l’ARS (Agence régionale de santé) et la CPAM (caisse primaire d’assurance maladie).

Son but ?
Faciliter les connexions entre les acteurs de la santé du Comtat Venaissin, aider les professionnels à mieux se coordonner entre eux et structurer leur activité autour du parcours de soins des patients. Pour cela, la communauté s’applique à décloisonner les pratiques et à créer des ponts avec les établissements de santé, le monde du tourisme et les élus pour la connaissance de leur population afin de réorganiser l’actuel système de soin.
www.cpts-synapse.fr contact@cpts-synapse.fr

https://www.echodumardi.com/tag/lutte-contre-la-desertification-medicale/   1/1