21 février 2024 |

Ecrit par le 21 février 2024

Les enfants de Paca sont ceux qui reçoivent le plus d’argent à Noël

L’étude annuelle ‘Cadeaux de Noël : les habitudes des Français’ menée par le Teenage Lab de Pixpay, la carte de paiement des ados co-pilotée par les parents, a révélé qu’un parent sur deux a limité son budget cadeaux en cette période d’inflation, que 64% des enfants préféraient recevoir de l’argent plutôt qu’un cadeau, mais que les parents sont restés attachés à 76% au traditionnel cadeau.

En région Provence-Alpes-Côte d’Azur, les ados qui ont reçu de l’argent ont bénéficié de 130€ en guise de cadeau de Noël. Un montant qui les place parmi les enfants les plus gâtés de France où la moyenne n’est que de 109€. Chez leurs voisins occitans, quant à eux, ce montant s’élève à 126€.


Les enfants de Paca sont ceux qui reçoivent le plus d’argent à Noël

Ce mardi 26 décembre, comme chaque année, les militaires du dispositif Sentinelle se sont vus remettre des paniers de Noël par la Ville d’Avignon. Une façon pour cette dernière de remercier les militaires qui patrouillent dans les rues d’Avignon pour assurer la sécurité des citoyens.

Les paniers ont été remis à l’Hôtel de ville par Cécile Helle, maire d’Avignon, et Sabine Roussely, qui a récemment rejoint la préfecture de Vaucluse en tant que secrétaire générale et qui est aussi sous-préfète de l’arrondissement d’Avignon.

V.A.


Les enfants de Paca sont ceux qui reçoivent le plus d’argent à Noël

D’après Ankorstore, la plateforme professionnelle qui connecte plus de 300 000 commerçants à 30 000 marques en Europe, et l’institut You gov, 64% des habitants de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur attendent le dernier moment pour leurs achats. Dans la région voisine, en Occitanie, cette habitude concerne 66% des habitants.

Les raisons qui motivent ou expliquent ces achats de dernière minute sont multiples : la difficulté à trouver de bonnes idées de cadeaux (41%) et les oublis (34%), le manque de temps (31%) et la recherche de bonnes affaires (23%). Des raisons auxquelles s’ajoute le stress financier lié aux achats de Noël, qui concerne plus d’un habitant de Paca sur deux (54%).

Ces achats de tout dernier moment profitent aux galeries marchandes et aux acteurs du e-commerce, mais également aux commerces indépendants de la région. Si les centres commerciaux (86%), les grandes enseignes (73%) et les sites de vente en ligne avec livraison rapide garantie (68%) sont largement plébiscités, les indépendants parviennent à tirer leur épingle du jeu : 55% des consommateurs retardataires ou moins pressés se tournent vers des commerces de proximité pour leurs achats.


Les enfants de Paca sont ceux qui reçoivent le plus d’argent à Noël

Selon l’application de référence en France de dons d’objets entre particuliers Geev, les habitants de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur se tournent de plus en plus vers la seconde main pour leurs achats de Noël. De plus en plus de Français ont même l’intention de recourir au don d’objets entre particuliers pour gâter leurs proches pendant les fêtes.

Plus d’un habitant sur deux (52%) de la région Paca a l’intention de passer par le don d’objets entre particuliers pour réaliser des cadeaux de Noël. C’est ce que révèle une enquête menée par Geev auprès de 10 000 utilisateurs en novembre 2023. Parmi les typologies d’objets que les utilisateurs ont l’intention de récupérer afin de les offrir à Noël, on retrouve les jeux et jouets pour 75% des répondants, la décoration et les objets liés à la cuisine pour 51%, et les vêtements et accessoires de mode pour 48%.

En plus de présenter des avantages économiques, indispensables dans un contexte inflationniste et à l’heure où le pouvoir d’achat est en baisse, la seconde main et le don ont également des avantages écologiques. En effet, les cadeaux de Noël comptent comme le premier poste d’émissions de gaz à effet de serre liées aux fêtes de fin d’année. Favoriser l’économie circulaire et l’anti-gaspillage arrive en tête des motivations pour 69% des personnes interrogées, suivi par le souci d’acheter moins cher à 66%. En privilégiant la seconde main, près d’un répondant sur deux (46%) estime pouvoir économiser entre 50 et 100€ sur ses cadeaux de Noël.


Les enfants de Paca sont ceux qui reçoivent le plus d’argent à Noël

Une panne d’idée, un oubli, un invité surprise, la recherche de bonnes affaires, ou tout simplement l’envie de gâter un peu plus ses proches ? L’achat de dernière minute* est presque un passage obligé des fêtes de Noël, qui profite autant aux commerces de proximité qu’aux grandes surfaces. C’est ce que révèle entre autres la nouvelle étude sur les comportements d’achat des Français pour Noël menée par Ankorstore, la plateforme professionnelle qui connecte plus de 300 000 commerçants à 30 000 marques en Europe, en partenariat avec l’institut You gov.

●  65% des Français ont déjà réalisé des achats de Noël à la dernière minute au cours des trois dernières années ;

●  La panne d’idée (49%) et le manque de temps (37%) sont les deux principales raisons des achats de dernière minute ;

●  57% des acheteurs de dernière minute se tournent en priorité vers les commerces de proximité pour trouver ce qu’ils cherchent.

Achats de Noël : les deux tiers des Français procrastinent
65%. Tel est le pourcentage de Français qui ont déjà effectué des achats de Noël à la dernière minute au cours des trois dernières années, selon la nouvelle étude conduite par Ankorstore en partenariat avec l’institut YouGov. Parmi eux, plus d’un quart (27%) sont des habitués des courses de dernière minute, ayant attendu le dernier moment pour réaliser au moins un achat de Noël lors de chacune des trois dernières années. 24%, de leur côté, indiquent avoir effectué des achats de dernière minute au moins une fois en trois ans.
Ces chiffres peuvent paraître étonnants quand on sait que les Français se veulent plutôt prudents en commençant leurs emplettes deux mois avant le jour J (39%), ou tout du moins quelques semaines avant la date fatidique (37%). Ils sont en réalité une preuve de plus qu’il reste difficile de gérer ses achats de Noël sans accroc !

Mais pourquoi s’y prend-on à la dernière minute ?
Les raisons qui motivent ou expliquent ces achats de dernière minute sont multiples. La difficulté à trouver de bonnes idées de cadeaux (49%) et le manque de temps (37%) arrivent largement en tête des raisons citées, loin devant les oublis et la recherche de bonnes affaires (29% pour les deux), que peut encourager un budget parfois serré (529€ en moyenne cette année). Des chiffres à mettre en correspondance avec ceux du stress financier lié aux emplettes de Noël, qui concerne plus d’1 Français sur 2.
Les achats de dernière minute peuvent néanmoins constituer un mode de consommation choisi dans près d’1 cas sur 5 (18%).

Les achats de dernière minute : un temps fort pour une part importante des commerces indépendants
Autre enseignement de l’étude menée par Ankorstore, ces achats de tout dernier moment profitent aux galeries marchandes et aux acteurs du e-commerce, mais également aux commerces indépendants. En effet, si les centres commerciaux (86%), les grandes enseignes (80 %) et les sites de vente en ligne avec livraison rapide garantie (62%) sont largement plébiscités, les indépendants parviennent à tirer leur épingle du jeu : 57% des consommateurs retardataires ou moins pressés se tournent vers des commerces de proximité pour leurs achats. Ils favorisent les commerces de quartier pour leurs produits locaux (Made in France, production régionale, etc., 52%), leur praticité (plus proche du domicile, etc., 51%), ou encore par acte citoyen (49%).
Les achats de dernière minute représentent ainsi un réel temps fort pour les indépendants, ce que confirme par ailleurs une autre étude réalisée par Ankorstore en septembre, dans laquelle les deux tiers des commerçants estiment la part des achats cadeaux de dernier moment à plus de 25% de leurs ventes de fin d’année.

*Méthodologie : étude Yougov pour Ankorstore réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 16 au 17 octobre2023 auprès d’un échantillon national représentatif de 2018 personnes âgées de 18 ans et plus.


Les enfants de Paca sont ceux qui reçoivent le plus d’argent à Noël

Ce dimanche 17 décembre, l’Église de Cadenet accueillera un concert de chants traditionnels de Noël, organisé par l’association Festival Durance Luberon. Lucile Pessey et Mikhael Piccone, accompagnés au piano par Marion Liotard, interpréteront les mélodies joyeuses et intemporelles qui ont traversé les siècles et les frontières dans un moment convivial.

Un verre de vin chaud sera servi à l’issue du concert. Le billet est au prix de 15€ tarif plein, 10€ tarif réduit (adhérents de l’association Festival Durance Luberon, étudiants et apprentis de moins de 25 ans, demandeurs d’emploi et bénéficiaires du RSA, jeunes de 12 à 25 ans), et 5€ trif enfant (4 à 12 ans).

Pour réserver votre billet, cliquez ici.
Dimanche 17 décembre. 17h. Église Saint Etienne.  46 Cours Voltaire. Cadenet.

V.A.


Les enfants de Paca sont ceux qui reçoivent le plus d’argent à Noël

À l’occasion du festival de Noël d’Aushopping Avignon Nord, qui a lieu tout le mois de décembre, deux danseurs emblématiques de l’émission télévisée Danse avec les stars assureront le show, suivi d’une séance de dédicaces ce samedi 16 décembre, le tout dans l’ambiance magique de Noël.

Denitsa Ikonomova et Maxime Dereymez, danseurs professionnels, connus notamment pour leur participation à l’émission Danse avec les stars, diffusée sur TF1, seront présents ce samedi 16 décembre au centre commercial Aushopping Avignon Nord.

Ils présenteront deux shows sur la piste de roller installée à l’occasion du festival de Noël et feront une séance de dédicaces de 17h à 18h30.

Le festival de Noël

Depuis le 24 novembre, le centre commercial s’est mis aux couleurs de Noël pour son festival annuel. La piste de roller de 350 m², qui est la seule de la région, a repris place à l’extérieur, pour le plus grand bonheur de tous. Elle est accessible tous les jours de 11h à 19h, et ce, jusqu’au samedi 6 janvier.

Des manèges pour enfants sont installés, ainsi que des food trucks, que ce soit pour ceux qui préfèrent les gourmandises salées ou sucrées. Le Père Noël est bien évidemment présent pour l’occasion. Il est possible de faire des photos avec lui tous les jours de 10h à 12h30 et de 13h30 à 19h, et il passera aux Terrasses des Saveurs ce samedi 16 décembre pendant la pause déjeuner pour vous rencontrer, et pour vous offrir quelques cadeaux.

De plus, le centre commercial reste exceptionnellement ouvert les dimanches 17, 24 et 31 décembre. L’occasion idéale de dénicher des cadeaux de dernières minutes, et de prolonger la magie du festival de Noël.

V.A.


Les enfants de Paca sont ceux qui reçoivent le plus d’argent à Noël

Dès ce samedi 16 décembre, Carpentras va se parer de ses plus belles lumières et guirlandes pour une nouvelle édition du festival ‘Noëls insolites‘, et ce jusqu’au dimanche 7 janvier. Au programme : de nombreux spectacles dans la rue et en intérieur, des animations de Noël, des ateliers insolites, et plein d’autres surprises.

Depuis 16 ans, la ville de Carpentras organise ‘Noëls insolites’, un festival sur le thème de Noël avec beaucoup de spectacles de rue, des animations plus traditionnelles autour des fêtes de fin d’année, des ateliers et plein d’autres animations.

Pendant trois semaines, les compagnies venues de la France entière, et de quelques pays voisins, embarqueront les Carpentrassiens et les visiteurs pour un véritable voyage. Plus de 100 000 personnes sont attendues pour cet événement devenu incontournable.

Les spectacles

Ils sont le cœur de cet événement annuel. Une trentaine de spectacles de rue seront proposés au public les après-midis des 16, 17, 23, 24, 26, 27, 28, 29, 30 et 31 décembre dès 14h30. Le Square Champeville, la place Sainte-Marthe, le parvis de la cathédrale, la place Maurice Charretier, et la place d’Inguimbert deviendront de vraies scènes de théâtre.

Les Carpentrassiens et visiteurs pourront découvrir ‘Ursou et ses étoiles’, ‘La balade de Léon’, ‘Dragon vert’, ‘L’apéro postal’, ‘Noël fait son cinéma’ et bien d’autres spectacles, qui plairont aux petits comme aux grands, au cours de ce festival. Des spectacles insolites, mais aussi en intérieur, seront également proposés au cours du mois de décembre et au début du mois de janvier.

Cette année, le traditionnel grand spectacle aura lieu le samedi 23 décembre à 17h30 sur la place Aristide Briand. ‘Little Nemo au pays des Songes’, proposé par la compagnie Les plasticiens volants et par Dynacom, suivra Little Nemo qui traverse des contrées inconnues où rien n’est ce qu’il parait au premier abord, où il rencontrera l’Hippoguanodon, un animal fantastique qui le guidera jusqu’à la Princesse Aïda, fille du Roi Morphée.

Les animations hivernales

Qui dit Noël, dit hiver, froid et neige. Pour l’occasion, la Ville de Carpentras pourrait bien se transformer en station de ski avec une patinoire installée du samedi 23 décembre au dimanche 7 janvier de 10h à 19h30 (fermée les jours fériés) sur la place du 25 août 1944. Des animations seront proposés sur la glace, comme une démonstration de patinage le mardi 26 décembre à 13h par les enfants de l’école de patinage artistique d’Avignon, du handisport les samedi 23 et dimanche 24 décembre à 10h encadré par le club Handisport Comtat Venaissin, et une soirée Ice DJ les samedis 23 et 30 décembre à 18h.

Un simulateur de ski sera également installé, du samedi 23 au dimanche 31 décembre (fermé le lundi 25 décembre) de 10h à 18h sur la place d’Inguimbert. Le public pourra descendre les pistes, slalomer, freerider, et défier les champions grâce à un simulateur et deux écrans de 140cm qui offriront une ambiance montagnarde au milieu de la ville.

Les traditions de Noël

Si le festival propose de nombreux spectacles, dont certains sur le thème de Noël, il n’en oublie pas pour autant les traditions. À commencer par l’illumination du grand sapin de la place du Général de Gaulle ce samedi 16 décembre à 17h30 puis tous les soirs à la même heure jusqu’au dimanche 24 décembre (le samedi 23 décembre à 17h).

Le Père Noël sera bien évidemment présent sur le Square Champeville pour rencontrer le public et faire des photos les vendredi 22, samedi 23 et dimanche 24 décembre de 10h à 12h et de 15h à 18h. Le Square accueillera également le traditionnel marché de Noël durant ces trois jours de 10h à 19h. L’occasion idéale de trouver des cadeaux de dernière minute. La crèche provençale, quant à elle, est déjà installée à l’office de tourisme, et ce, jusqu’au vendredi 2 février.

Pour les tous petits

Les enfants ont le droit à des animations qui leur sont dédiées au Château de Léon, dans la Chapelle du collège. Les enfants à partir de 2 ans pourront s’amuser dans la maison de Léon, où ils pourront s’occuper de leur dragon préféré du samedi 23 au dimanche 31 décembre (fermée le lundi 25 décembre) de 14h à 18h.

Les enfants à partir de 5 ans pourront découvrir les mythes et légendes de Léon dans sa caverne du samedi 23 au dimanche 31 décembre (fermée le lundi 25 décembre) de 14h à 18h. Les tous petits de 3 à 36 mois pourront accéder au mini-club de Léon pour développer leurs sens et leur agilité du samedi 23 au dimanche 31 décembre (fermé le lundi 25 décembre) de 14h à 18h.

Les animations et ateliers insolites

Plusieurs ateliers seront proposés comme la peinture de santons le mercredi 20 décembre à 14h au Forum des patrimoines, des animations surprises organisés par McDonald’s Carpentras sur la place du 25 août 1944 le samedi 23 décembre de 15h à 17h, ou encore un stage d’arts plastiques du mardi 26 au vendredi 29 décembre de 10h à 17h à la Charité.

Un manège en forme d’arbre, une mini-ferme avec plein d’animaux, des jeux, un concert de Noël, ou encore une Pastorale des santons de Provence. Une chose est sûre, les Carpentrassiens ne risquent pas de s’ennuyer durant ce mois de décembre.

Pour découvrir tout le programme en détail, cliquez ici.


Les enfants de Paca sont ceux qui reçoivent le plus d’argent à Noël

La tradition des marchés de Noël remonte au Moyen Âge. C’est en Europe centrale que sont nées ces célébrations festives mettant en valeur l’artisanat local et la gastronomie. Selon l’Institut allemand d’homologation des records (Rekord-Institut für Deutschland), les marchés de Noël de Bautzen et de Dresde, démarrés respectivement en 1384 et 1434, sont les plus vieux d’Allemagne (et probablement du monde). Le plus célèbre et le plus visité de France est le marché de Noël de Strasbourg, dont la première édition remonte à 1570.

Il n’est ainsi pas surprenant de constater que les Allemands font partie des plus enthousiastes à l’égard des marchés de Noël. D’après les enquêtes des Consumer Insights, 58 % des répondants allemands interrogés en octobre ont déclaré que ces marchés représentent une tradition essentielle de Noël, et près de la moitié affirment avoir hâte de s’y rendre. Les Français sont également attachés à leurs marchés de Noël : autour de 40 % estiment qu’ils constituent un élément central des fêtes et ont l’intention d’aller les visiter cette année. En revanche, les Britanniques et surtout les Américains présentent nettement moins d’intérêt pour ce genre d’activité.

De Tristan Gaudiaut pour Statista

https://www.echodumardi.com/tag/noel/   1/1