La fête de la truffe aura lieu le 3 décembre à partir de 8h, sur le parvis de l’Office de tourisme 97 place du 25 Août à Carpentras.

Au programme 
8h : Accueil et rassemblement des confréries en tenue d’apparat
8h15 : Discours de Serge Andrieu, maire de Carpentras et vice-président de l’agglomération Ventoux-Comtat-Venaissin et bénédiction des truffes en langue provençale par le Père Olivier Dalmet,
8h30 : Intronisation des personnalités,
9h : Ouverture du marché professionnel
MH


Plusieurs offices de tourisme, implantés en Drôme, Vaucluse, Gard et Ardèche, ont souhaité créer une carte touristique commune. Une mutualisation des moyens qui permet de découvrir un territoire dans son intégralité.

Pour cette saison estivale 2021, l’Office de tourisme intercommunal Provence Côté Rhône (dont le siège est situé à Bollène), l’Office de tourisme Drôme Sud Provence (Pierrelatte), l’Office de tourisme Porte Sud Ardèche (Le Teil), l’Office de tourisme Du Rhône Aux Gorges de l’Ardèche (Bourg-Saint-Andéol), l’Office de tourisme Provence Occitane (Bagnols-sur-Cèze), la Communauté de communes Aygues Ouvèze Provence (Camaret-sur-Aigues), l’Office de tourisme Pays d’Orange Châteauneuf-du-Pape (Orange), et l’Office de tourisme de Montélimar Agglomération (Montélimar), ont décidé de jouer collectif. Ces différentes structures ont en effet travaillé ensemble à la création d’une carte touristique commune.
Ce sont ainsi tous les territoires qui se situent de part et d’autre du fleuve Rhône qui sont mis à l’honneur. « Cette carte, c’est une grande nouveauté. Nous sommes arrivés à fédérer 8 offices de tourisme des régions avoisinantes afin de développer un support touristique interdépartemental. L’idée est montrer les points d’intérêts situés sur les deux rives du Rhône. En moins d’une heure, le touriste peut faire le plein de découvertes », confirme souligne Marc Rousseau, président de l’Office de tourisme Drôme Sud Provence, à l’initiative de cette collaboration.

À la découverte des richesses du territoire
La carte, éditée à plusieurs milliers d’exemplaires (et que l’on peut aussi télécharger gratuitement sur les sites internet des offices de tourisme concernés), s’étend ainsi de Vallon-Pont-d’Arc aux contreforts des Baronnies, et de Châteauneuf-du-Pape à Cruas. Les différentes curiosités y sont indiquées, à l’instar des points de vue, des villages perchés, etc.
Des thématiques communes sont aussi évoquées, à l’image des produits du terroir (huiles d’olive, fromages de chèvre, nougat…), des sites inscrits à l’Unesco (grotte Chauvet, théâtre antique et arc de triomphe d’Orange), l’œnotourisme ou encore les randonnées. « Pour nous, il s’agit de montrer la Vallée du Rhône dans son intégralité. Un touriste ne va pas rester cantonner à son hôtel ou dans sa chambre d’hôtes. Il va vouloir visiter le territoire dans lequel il séjourne », note encore Marc Rousseau.

Il est possible de télécharger gratuitement cette carte touristique interdépartementale sur https://www.drome-sud-provence.com/pratique/brochures-et-plans.


Luberon.fr, guide touristique en ligne dédié au territoire du Luberon lancé en 2013 par l’agence Vauclusienne Web up’nBoost, vient de signer un partenariat de trois ans avec l’Office du tourisme ‘Luberon Coeur de Provence’. Objectif ? Développer l’offre séduction.

Mission ? Séduire les 2 millions de touristes qui fréquentent, chaque année, cette destination et qui sont 1 million à fréquenter les deux sites internet. Ambition ? Ce partenariat public-privé pourrait augmenter de 40% la visibilité de ses offres promotionnelles et multiplier ses canaux de diffusion.

Concrètement ?

«Ce partenariat va permettre à Luberon Cœur de Provence de co-construire une stratégie numérique cohérente et adaptée au territoire, tout en étant complémentaire aux actions que nous développons par ailleurs, remarque Franck Delahaye, directeur de la structure. Nous allons ainsi financer et travailler ‘à la carte’ des services de promotion communs avec Luberon.fr. Une centrale de réservation basée sur de véritables expériences clients ainsi qu’une régie publicitaire digitale commune sont les premiers outils mis en place sur Luberon.fr.»

«Il nous semblait important d’avancer avec les Offices du Tourisme de notre territoire avance Gaël Minier, responsable éditorial de Luberon.fr. Des discussions sont en cours avec deux autres Offices du tourisme et pourraient rejoindre le projet début 2022 puis d’autres d’ici 2023.»

Dans le détail

Le plan d’actions opérationnel propose, pour les 3 ans à venir : l’Intégration des données touristiques des acteurs locaux sur Luberon.fr ; La mise en avant des acteurs locaux sur Luberon.fr ; La mise en place d’une régie publicitaire commune sur l’ensemble du réseau ; La coordination des communications ‘Promotion de territoire’ ; La promotion des billetteries de la destination sur Luberon.fr ; D’offrir la possibilité aux acteurs locaux de modifier et faire vivre la partie qui les concerne sur Luberon.fr ; La mise en place d’une monétisation commune des adhésions et l’harmonisation des tarifs entre les différents acteurs.

Les chiffres

Chaque année, le Luberon accueille 2 millions de touristes. Plus de 6 millions de nuitées touristiques dont 46% en cœur de saison estivale dont 53% de clientèle française et 47% de clientèle étrangère (Allemagne, Belgique, USA, Suisse, Italie, Pays-Bas, Royaume-Uni, Asie…) et plus de 34 000 lits touristiques, soit 38% des lits touristiques du Vaucluse.

Luberon.fr

La plate-forme digitale a été créée en 2013 par Upn’boost, agence Web Pertuisiennne. Elle comptait 650 000 visiteurs en 2020 ; 1 500 000 pages vues en 2020 ; Près de 4 600 abonnés sur Instagram, 40 000 fans sur Facebook et entre 50 000 et 100 000 personnes contactées par semaine.

Luberon cœur de Provence

Luberon cœur de Provence ce sont 310 000 visiteurs en 2020 ; 820 000 pages vues en 2020 ; Près de 17 400 abonnés sur Instagram ; 36 000 fans sur Facebook et entre 100 000 et 150 000 personnes atteintes par semaine.
M.H.