12 juin 2024 |

Ecrit par le 12 juin 2024

Esthima à Nîmes, pour en savoir plus sur les pompes funèbres animalières

En 1995 des vétérinaires du nord de la France ont proposé aux propriétaires d’animaux de compagnie un service de pompes funèbres animalières. Pour la première fois il y avait une alternative à l’équarrissage, seule option disponible alors. C’est ainsi que le groupe Veternity sous le nom d’Esthima – pour les animaux de compagnie et les Nac (nouveaux animaux de compagnie) et Horsia (pour les chevaux, les poneys et les ânes) prennent en charge l’animal défunt via la Clinique vétérinaire ou le particulier. Le groupe détient 80% du marché français.


La place de l’animal domestique dans les foyers ne cesse de croître. On compte aujourd’hui en France 14,9 millions de chats dans les foyers français, 7,6 millions de chiens, mais aussi 2,1 millions d’animaux de terrarium et près de 2,9 millions de petits mammifères comme les hamsters, cochons d’Inde…

Un animal c’est avant tout un membre de la famille pour 85,4% des français.
Il faut dire que le lien qui unit un propriétaire et son animal s’est considérablement renforcé depuis 2020 –pour cause de confinement lors de l’épidémie de Covid 19- et l’essor du télétravail. Confidents, amis rassurants et rayons de soleil, les animaux s’avèrent une source d’amour pour près de 83% des personnes interrogées et de vie pour plus de 50% d’entre elles. Ils apportent du réconfort pour 55% de leurs possesseurs et offrent une vie plus dynamique pour 20% d’entre-eux.

L’Occitanie est une région qui n’est pas en reste.
En effet, la ville de Nîmes arrive en 3ème position des villes les plus “dog friendly” en France après Toulon et Metz d’après un récent sondage du Figaro prenant en compte les critères d’accueil des chiens et de leurs maitres dans la ville et, surtout, les conditions de vie les plus douces pour les animaux de compagnie.

Un membre de la famille
«Il est donc important de proposer d’accompagner les familles jusqu’à la fin de vie de leur animal pour vivre au mieux cette dernière étape estime Jean-Luc Osmani, directeur du site Esthima de Nîmes. L’entreprise propose d’organiser un service funéraire personnalisé pour ceux qui le souhaitent dans le respect de leur animal défunt, accompagnés par des conseillers funéraires dédiés dans les crématoriums.» Esthima s’occupe également de la prise en charge des chevaux, poneys et ânes défunts via sa filiale Horsia.

Le mur du souvenir

Horsia
Horsia est un service de crémation France offrant une alternative à l’équarrissage. Le cheval, le poney ou l’âne peut être incinéré seul et la restitution intégrale ou symbolique des cendres possible. Il peut aussi faire l’objet d’une crémation collective accompagné d’autres animaux familiers comme des chiens et des chats.
«Alors que le service d’équarrissage demande à ce que le corps de l’équidé soit déposé en bord de route pour son enlèvement, précise Jean-Luc Osmani, Horsia propose d’aller chercher l’animal décédé où il se trouve, partout en France : en pré, box, écurie ou clinique, même si pour cela il nous arrive fréquemment de nous embourber, confie-t-il. Le transport se fait strictement de façon individuelle dans un véhicule adapté, le plus souvent en van. Horsia effectue la déclaration de décès auprès du Sire –Système d’information relatif aux équidés-. Comme pour les animaux de compagnie, Horsia, tout comme Esthima, propose le prélèvement de crin et de poils ou des cendres dans une urne ou un bijou cinéraire ainsi que des cadres photos.

En collaboration avec les vétérinaires de la région
Esthima a été créé par des vétérinaires. Le groupe s’appuie sur un réseau de 16 crématoriums et 3 agences funéraires situés partout en France. Près de 650 000 animaux ont ainsi été pris en charge, en France, par Esthima en 2023 pour un service de crémation, dont 49 500 en région Occitanie par le crématorium de Nîmes.

Esthima en chiffres
Esthima se dit N°1 du funéraire animalier en France et pionnier dans les services funéraires animaliers ; employant 380 collaborateurs dont 25 pour le crématorium de Nîmes ; Près de 500 familles ont été accueillies en 2023 pour une crémation privée avec cérémonie d’adieux au crématorium de Nîmes ; Le crématorium de Nîmes travaille avec environ 500 structures vétérinaires partenaires en Occitanie et dessert les départements du Languedoc-Roussillon : l’Aude (11), le Gard (30),  l’Hérault (34), la Lozère (48) et les Pyrénées-Orientales.

Le jardin du souvenir

La proposition
Esthima propose une Crémation privée permettant de se recueillir une dernière fois auprès de son compagnon et d’être présent au moment de la crémation privée de l’animal puis de récupérer ses cendres. La Crémation référence propose de récupérer les cendres de son animal dans l’urne de son choix, de les conserver où de les répandre dans le jardin du souvenir. La Crémation plurielle propose de ne pas recueillir les cendres de l’animal.

Les tarifs
Concernant Horsia. Pour un cheval, un poney ou un âne, et pour une crémation individuelle compter 1 990€. Le tarif est minoré pour une crémation collective. Compter aux environs de 1 360€ pour un cheval entre 930 et 1 110€ pour un âne ou un poney, hors coût du rapatriement de l’équidé et selon la distance. Détail des coûts ici.

Pour la crémation privée
Pour la crémation privée d’un Nac (Nouveaux animaux de compagnie) compter à partir de 149€, d’un chien et d’un chat la crémation individualisée à partir de 229€ coût de l’urne en sus. Pour une cérémonie de crémation privée avec prise en charge de l’animal décédé, recueil auprès de l’animal dans un salon privé avant sa crémation, restitution des cendres et remise de l’urne compter à partir de 239€ pour un Nac et 319€ pour un chien ou un chat hors achat de l’urne funéraire. En réalité le prix varie en fonction de la taille et du poids de l’animal. 

Bijoux cinéraires pouvant enfermer une mèche de poils ou des cendres du compagnon défunt

Parlons business
La marque Veternity –La compagnie des vétérinaires, située à Villeneuve d’Asq- a été fondée en 1995 par 200 vétérinaires. Le groupe travaille avec 30 000 partenaires professionnels liés à la santé de l’animal, compte 587 salariés, a réalisé un chiffre d’affaires en 2022 de 65,6M€ en progression de +20% par rapport à l’année antérieure. Croissance du chiffre d’affaires international ici. Le site de Nîmes a été créé en 2015.

L’activité
Services funéraires dévolus aux animaux de compagnie. Veternity a tissé un réseau européen d’agences et de crématoriums, multipliant les points de contacts physiques dans plusieurs pays. Les marques de Veternity sont Esthima en France et Pologne, Cremare en Allemagne, Compagnons Eternels (Eternal companions) au Canada et PWW (Paws Wiskers & Wags) aux Etats-Unis. L’entreprise Kerberos Pet Crematory a été acquise par le groupe Veternity en décembre 2020 en Tchéquie, le groupe français souhaitant accélérer son développement en zone Pologne – Tchéquie pour créer un pôle Est-Européen.

Dans le détail, les marques
Veternity possède 16 crématoriums et 4 agences funéraires en France, 5 crématoriums et 4 agences funéraires en Allemagne, 4 crématoriums aux Etats-Unis, 3 crématoriums en Tchéquie, 2 crématoriums et une agence funéraire en Belgique, 2 crématoriums au Canada, 1 crématorium et 9 agences funéraires au Portugal et 1 agence funéraire en Pologne. Veternity propose aux vétérinaires un service de collecte de déchets de soins sous la marque Cyclavet. En décembre 2021, Veternity a cédé sa filiale Digivet –Solutions digitales pour cliniques vétérinaires- à la Compagnie des animaux. Le groupe IVC Evidensia (Independant Vet Care) de médecine vétérinaire, a initié l’acquisition d’une part significative du capital de Veternity. Objectif ? Accompagner le déploiement du modèle à l’international des pompes funèbres animalières sur un marché mondial estimé à 2,5 milliards d’euros. Le groupe IVC Evidensia possède plus de 2 500 cliniques, dans 20 pays -dont 256 en France- et hôpitaux vétérinaires dans 12 pays, travaille avec plus de 21 000 collaborateurs, soigne plus de 4 millions d’animaux par an et possède 24 centres de crémation, notamment au Royaume-Uni, aux Pays-bas, en Norvège, en Suède et en Finlande. Veternity détient 80% du marché français de la crémation d’animaux de compagnie.

Un des Salons funéraires

En Vaucluse, le crématorium pour animaux est Europe animal, centre de crémation animalier. Il se situe à Sorgues, chemin de l’Oiselay et est ouvert du lundi au samedi de 8h à 12h et de 14h30 à 18h30.

Jean-Luc directeur des sites Provence Alpes Côte d’Azur Languedoc-Roussillon
et responsable Business Unit Horsia France chez Incineris du groupe Veternity dont le siège est à Villeneuve d’Ascq.
Il dirige 3 crématoriums Nîmes (30), Cuers (83) et Gardanne (13).

L’interview
«Nous avons pratiquement 30 ans de la connaissance du métier », relate Jean-Luc Osmani directeur des sites Provence Alpes Côte d’Azur Languedoc-Roussillon et responsable Business Unit Horsia France chez Incineris du groupe Veternity dont le siège est à Villeneuve d’Ascq. Il dirige 3 crématoriums Nîmes (30), Cuers (83) et Gardanne (13).

La crémation animale
«Si nous sommes dans la crémation, nous sommes surtout dans les pompes funèbres animalières. Nous prenons en charge l’animal décédé soit en clinique soit chez le particulier. Nous proposons un service funéraire avec une salle de préparation de l’animal –toilette mortuaire- puis l’installation de l’animal dans une posture apaisée qui rappelle le repos, pour un dernier adieu auprès de la famille dans un salon dédié.»

Une demande en progression
«Nous avons de plus en plus de demandes de restitution des cendres. Le service funéraire est de plus en plus réclamé. En 2023, nous avons ainsi procédé à 500 services avec préparation du corps –et prélèvement d’une mèche de poils- proposant aux propriétaires de l’animal une dernière caresse avant crémation avec la mise à disposition d’un salon privatisé, doublé de l’intervention d’une hôtesse pour le déroulé de la cérémonie : prise de parole pour un texte, lecture d’un poème, diffusion d’une musique. Un exemple ? Dernièrement le propriétaire d’un cheval défunt a demandé à ce que l’on passe un morceau de musique de Ben Harper pendant sa crémation. Il y a une vraie attention et aussi une vraie formation dans l’accompagnement du deuil. Souvent les clients reviennent vers nous, discuter avec les hôtesses, partent vers le jardin du souvenir. Ils nous racontent ce qu’ils ont vécu avec leur animal.»

La perte d’un animal c’est aussi, parfois, un monde qui s’écroule
«Lorsqu’il y a la perte d’un animal –je pense à un chien guide d’aveugle- et que celui-ci accompagnait une personne handicapée depuis plus 10 ans, c’est tout un monde qui s’écroule pour la personne. Nous sommes dans cette empathie, dans la compréhension et dans cet accompagnement de la perte de l’animal.  Nous vivons tout cela au quotidien. Au-delà de la compétence technique, nous essayons, lors du recrutement de nos collaborateurs, de promouvoir cette sensibilité à l’animal, aux liens d’affection qui se tissent entre les animaux et leurs gardiens. Cela aide à comprendre la douleur de la personne et surtout à lui faire sentir qu’elle n’est pas seule dans ce douloureux moment. Si les personnes ne peuvent pas se déplacer, elles nous demandent de caresser une dernière fois l’animal, de lui lire un poème, nous demandent l’heure de sa crémation pour penser à elle…»

Urnes funéraires

La crémation en chiffres
«Nous procédons à 34 000 crémations collectives par an 15 000 pour des crémations individuelles avec restitution des cendres, sur notre site. Les cendres des crémations collectives partent en centre d’enfouissement technique, comme la loi nous le demande. Notre chiffre d’affaires est de 3,5M€ sur Nîmes et aux environs de 50M€ sur l’ensemble du territoire français. Le chiffre est augmentation chaque année puisqu’il suit cette évolution sociétale qu’il faut tout de même corréler à la captation de la concurrence.»

En savoir plus sur l’équarrissage
L’équarrissage est le traitement des cadavres d’animaux non utilisés en boucherie pour en retirer la peau, les os, les graisses… Les équarrissages traitent les matières premières pour les transformer en aliments dévolus au bétail, en engrais et en graisses industrielles pour la savonnerie.
La Loi exige que les animaux de petite taille tout comme les équidés soient incinérés où confiés à l’équarrissage. Jeter la dépouille d’un animal dans une poubelle, un égout ou tout autre lieu est interdit et peut être puni d’une amende de 3 750 €. Il est également interdit d’enterrer soi-même un animal, notamment dans son jardin. En savoir plus sur les déchets d’animaux ici. Toute la règlementation ici

Le jardin du souvenir

https://www.echodumardi.com/tag/poneys/   1/1