22 avril 2024 |

Ecrit par le 22 avril 2024

Arles : ‘Via domus’, jusqu’à dimanche un nouveau rendez-vous art de vivre éthique et durable

Initié par Jean-Marc André, directeur de Midi Events, ce parcours à travers les rues d’Arles propose « une sélection de 70 créateurs de marques, artisanats, designs qui mettent en valeur la création esthétique, authentique et responsable et incarnent un savoir-faire ».

Pour cette première édition de Via domus 5 lieux emblématiques ont été choisis pour guider les déambulations des promeneurs : les Arènes, le palais de l’Archevêché, l’église Sainte-Anne, l’église des Frères Prêcheurs et l’église des Trinitaires. « Des étapes du patrimoine d’Arles, qui ont une histoire, une mémoire, celle du Rhône, des pêcheurs, des gitans, de la Camargue, de la corrida. »

Réinventer la maison de demain
Les créateurs et les personnalités invités réinventent la maison de demain, sa décoration intérieure et proposent un concentré d’idées nouvelles pour notre cocon. A travers leur concept, ils s’engagent en faveur d’un art de vivre différent, avec davantage de bons sens local, des matériaux naturels et recyclables, une offre qui va à l’essentiel grâce à des objets simples, fonctionnels et résistants. Ils s’adressent à un nouveau consommateur qui se préoccupe des enjeux environnementaux en limitant l’utilisation des ressources naturelles.
Par exemple, Olivier Saguez propose de végétaliser les espaces urbains pour favoriser la biodiversité, Come di Meglio travaille sur un éco-matériau vivant, le mycelium du champignon pour concevoir des meubles et des luminaires, Miki Nectoux propose de recycler le plastique, le Studio 5-5, pionnier du recyclage lutte en permanence contre le gaspillage, la sur-consommation et l’obsolescence programmée.

Authenticité et savoir-faire local
Autre invité de marque ce week-end à Arles, Jean-Louis Brun, le directeur de la Filature et Manufacture de fibres nobles « Brun de Vian-Tiran » à l’Isle sur la Sorgue. Une entreprise du Patrimoine Vivant qui depuis 1808 conçoit des couvertures, plaids, châles, écharpes, couettes, surmatelas et oreillers d’une douceur extrême en cachemire, poil de chameau ou de bébé lama et laine des Merinos grâce à un partenariat noué il y a 30 ans avec les éleveurs d’Arles. Dans le sillage de l’authenticité et du savoir-faire local, est aussi présent l’Atelier Tuffery, créateur depuis 130 ans de jeans made in Cévennes, à Florac en Lozère qui commercialise aussi des vêtements en chanvre, en lin ou en laine.
Au programme également : conférences, expositions, master class, dîners confidentiels, parcours ‘off’ en ville et même des bains de gongs afin de ressentir les bienfaits des vibrations sur le corps.

Via Domus, une nouvelle expérience, jusqu’à dimanche 29 mai à Arles. La deuxième édition est déjà programmée du 25 au 28 mai 2023

Les infos pratiques de cette première édition de Via domus
La liste des exposants


Arles : ‘Via domus’, jusqu’à dimanche un nouveau rendez-vous art de vivre éthique et durable

Jean-Philippe Segura creuse son sillon depuis une décennie dans le monde du vin. Installé à Villeneuve-lès-Avignon, il a tenu à fêter ces 10 années de compagnonnage au Novotel d’Avignon-Nord en invitant la plupart des 35 domaines dont il s’occupe pour les remercier de leur fidélité et présenter leurs derniers millésimes.

Parmi eux étaient présents : Marc Darroze, le frère d’Hélène la cheffe étoilée pour ses rhums réputés, les Champagne Charles Heidsick, le domaine de ‘La Verrerie’ de Puget, le ‘Château la Nerthe’ de Châteauneuf-du-Pape, ‘Les Escarvelles’ de Rasteau, ‘Les Salettes’ de Bandol, mais aussi les toscans de ‘Biondi-Santi’ qui commercialisent depuis le XIXe siècle des vins que l’on surnomme ‘Petrus italien’ : les ‘Brunello Montalcino’ réputés dans le monde entier.

« C’est la 3e fois que j’organise ce type de rencontre, explique le patron de Vinatelie, Jean-Philippe Segura. En 2016 c’était au Prieuré de Villeneuve, en 2018 à l’Hôtel d’Europe d’Avignon. Avec la pandémie, nous avons dû attendre des jours meilleurs. Les restaurants étaient fermés, mais les consommateurs se sont rendus nombreux chez les cavistes pour acheter de bonnes bouteilles. Résultat, notre chiffre d’affaires a bondi de +20% en 2021 alors que la progression était de +5% d’habitude. »

Pour ce salon privé organisé dans un grand hôtel étaient présentés les nouvelles cuvées, les millésimes qui seront proposés pour les cartes de printemps dans la restauration. « Malgré les aléas climatiques, notamment le gel du 8 avril 2022, nos vignerons ont sorti de belles bouteilles qui feront les bonheurs des amateurs de vins de qualité » commente le courtier, Jean-Philippe Segura.

Vinatelie ce sont 35 domaines de vins, spiritueux et champagnes, 120 000 bouteilles vendues l’an dernier et un chiffre d’affaires de l’ordre de 800 000€.

Contact : 04 90 94 49 95


Arles : ‘Via domus’, jusqu’à dimanche un nouveau rendez-vous art de vivre éthique et durable

Jeudi 7 octobre, Pierre Gonzalvez, vice-président du Conseil départemental de Vaucluse et président de la commission Attractivité du territoire, s’est rendu sur le stand vauclusien du salon Roc d’Azur pour l’inaugurer et rappeler combien la filière est porteuse pour le département.

L’agence départementale Vaucluse Provence attractivité (VPA) a convié non seulement le réseau des partenaires de La Provence à Vélo qui font vivre quotidiennement l’offre, toujours grandissante du VTT en Vaucluse, mais également des professionnels (hébergeurs, équipementiers et artisans de bouche) pour rencontrer un public connaisseur et amateur de sensations fortes.

Vous avez dit Roc d’Azur ?

Il s’agit là du premier évènement VTT au monde, avec plus de 20 000 participants, près de 200 exposants et 150 000 visiteurs sur 5 jours. Depuis 2014, Vaucluse Provence Attractivité se rend à ce salon incontournable organisé du 7 au 10 octobre à Fréjus (Var). Un rendez-vous pour explorer la pratique du VTT sous toutes ses formes. Toute la filière est représentée dans sa diversité (matériel, textile, accessoires, diététique du sport, tourisme…). Les plus grandes marques viennent présenter leurs dernières nouveautés et offrent la possibilité de tester gratuitement différents modèles. Sans oublier la présence de champions venus à la rencontre de leurs fans sur les stands et dans les allées du salon.

Vaucluse : terre d’excellence du vélo

Dès 2004, le territoire montre une volonté forte de faire du Vaucluse une terre d’excellence du vélo en s’inscrivant dans le cadre d’un tourisme vert et durable. « Le Vaucluse est un terrain de jeu propice à la pratique du vélo: climat et ensoleillement exceptionnel, massifs, montagnes, villages perchés, forêts offrent des conditions inégalables », explique VPA. Le Luberon, le Ventoux, les Dentelles de Montmirail…, ces endroits emblématiques permettent de s’illustrer dans les différentes pratiques (cyclotourisme, vélo sportif, VTT… et même Gravel depuis peu). « Sportifs aguerris, itinérants ou baladeurs du dimanche peuvent se challenger en réalisant un exploit sportif comme l’ascension du Mont-Ventoux ou savourer le plaisir d’une balade entre amis ou en famille. L’offre en Vaucluse est très diversifiée et ravit tout un chacun, habité par une envie de nature, de ressourcement et d’expériences nouvelles au vert », conclue l’agence départementale.

Lire aussi : le Département consacre Rasteau comme chef de file du Gravel bike

Les partenaires présents

Cette année pour la première fois, l’agence et ses partenaires représenteront le Vaucluse avec des professionnels très impliqués dans la filière vélo. Cette invitation est le résultat d’un travail partenarial intense et en constante évolution avec des chefs d’entreprises mobilisés et créatifs. Ceux-ci jouent un rôle d’ambassadeur pour faire rayonner la destination en France et au-delà des frontières. Sont présents sur le stand du Roc d’Azur vauclusien : les hébergeurs le Nesk, Escapade vacances, Léo Lagrange, l’équipementier Cicada Concept, les jus de fruits Kookabarra et la brasserie artisanale du Mont Ventoux. Le stand se trouve à côté de celui de Race Company, une entreprise implantée dans le Luberon, acteur majeur du VTT.


Arles : ‘Via domus’, jusqu’à dimanche un nouveau rendez-vous art de vivre éthique et durable

Organisé du 28 au 30 septembre 2021 à Paris Porte de Versailles, le salon ‘Expoprotection sécurité’ réunit les experts de la sûreté et de la sécurité. 18 entreprises de la région Paca exposent, dont la société Technimast implantée dans la zone d’activité la cigalière au Thor.

Technimast fabrique des mâts ainsi que des supports techniques divers : vidéosurveillance, panneaux de signalisation, grandes surfaces, produits spécifiques… La société peut se targuer de bénéficier d’une cellule de Recherche et développement interne pour suivre les projets, de proposer un suivi personnalisé de l’étude à la livraison et d’assurer une fabrication de qualité s’adaptant aux exigences de chacun. Une occasion de faire découvrir l’offre au plus grand nombre lors de ce rendez-vous innovant et hybride, alliant physique et online.

Budapest Hongrie : poteaux pour systèmes de guidage visuel d’amarrage aéroportuaire. Crédit photos: Technimast
A Bédarieux, étude, conception et fabrication de mâts de vidéosurveillance à fixer au mur. Crédit photos: Technimast

Parmi 18 entreprises de Provence-Alpes-Côte d’Azur qui exposent leurs nouveautés, une entreprise est médaille d’Or des Trophées de l’innovation dans la catégorie Sûreté-Sécurité : My keeper pour Secure école, première solution numérique d’automatisation des alertes PPMS, (Plan Particulier de Mise en Sûreté). Pour découvrir le palmarès complet : cliquez ici.

160 exposants

Expoprotection sécurité compte pas moins de 160 exposants tous experts dans les domaines de la sécurité électronique, sécurité physique et mécanique, cyberprévention, sécurité privée, prévention et protection incendie. Cette nouvelle édition est rythmée par plusieurs rendez-vous incontournables : l’espace cyberprévention, le village expert gestion de crise, le village des startups, les Trophées de l’innovation et, enfin, un programme de conférences riche et varié proposera une trentaine de sessions sur le salon ou en live sur Expoprotection Sécurité online, sur diverses thématiques.

L.M.


Arles : ‘Via domus’, jusqu’à dimanche un nouveau rendez-vous art de vivre éthique et durable

La 6e édition du Frames festival débute ce mercredi 29 septembre à Avignon. Durant 5 jours, ce rendez-vous devenu désormais incontournable du monde de la vidéo sur le web propose un salon professionnel ainsi que des rencontres grand public.

« Dorénavant, la partie professionnelle du Frames web vidéo festival est devenue plus importante que la partie grand public, constate Gilles Boussion, directeur général de cet événement qui a vu le jour en 2016 sous l’impulsion de l’association ‘La Boîte’ regroupant des vidéastes locaux du web (Axolot, Le Fossoyeur de Films et French Food Porn), ainsi que des professionnels de la production vidéo tels que la société vauclusienne Pandora Création.
Rendez-vous des internautes et créateurs, puis des producteurs, des diffuseurs ou bien encore des partenaires institutionnels, Frames a fait beaucoup de chemin depuis sa création en devenant le premier événement en France entièrement dédié à la diffusion, la promotion et la professionnalisation de la création vidéo sur le net en lien direct avec les auteurs, producteurs et diffuseurs du web.
« Nous objectif était d’accompagner et soutenir l’ensemble des créations audiovisuelles sur internet afin de leur donner plus de visibilité tout en valorisant leur dimension professionnelle, explique le directeur général. Avec pour ambition de co-construire ensemble, de façon raisonnée et durable, un modèle vertueux, pour la création, la production, et la diffusion des contenus sur internet. »

‘Festival de Cannes des Youtubers’
Initiées à partir de 2017, ces rencontres professionnelles ont pris leur envol pour réunir plus de 250 vidéastes, décideurs et professionnels en 2019 lors du Frames.pro. Malheureusement, crise sanitaire oblige, en 2020 le Covid aura raison de ce ‘festival de Cannes’ des Youtubers avec l’annulation de la partie consacrée aux professionnels. Pour autant, les organisateurs n’ont pas oublié leur public de passionnés et ont su s’adapter aux contraintes de la distanciation. L’an dernier, le Frames festival a ainsi proposé près de 24h de live en 2 jours depuis Avignon complété par un ‘web vidéo roadtrip’ faisant étape à Montpellier, Toulouse, Bordeaux, Lyon et Paris. De quoi réunir plus de 10 000 spectateurs sur la chaîne Youtube de l’événement.

« Construire un modèle économique durable. »

Retour en force des pros
Pour Frames, cette année marque donc le retour en force des professionnels en présentiel. Du 29 septembre au 1er octobre plus de 300 acteurs du milieu de la web vidéo seront ainsi présents au centre des congrès du palais des papes (retrouvez le programme détaillé). Ce salon réunira notamment de nombreux producteurs et représentant de télévisions francophones ainsi que la représentante de You tube France (ndlr : une véritable reconnaissance pour les organisateurs).
Ce salon permettra d’évoquer les nouvelles problématiques avec pour objectifs la consolidation d’un secteur professionnel cumulant un audimat toujours plus important. L’enjeu majeur de ce rendez-vous étant de construire un modèle économique durable de la création vidéo web.

Ne pas trahir sa raison d’être
Pour autant, malgré le succès le Frames festival n’entend pas trahir son ADN.
« L’ère de la consommation médiatique ronge le temps des échanges et modifie la nature et les formes du lien social, insiste Gilles Boussion. Frames existe et se développe avec cette idée que le média ne doit pas devenir un substitut à la relation humaine mais au contraire un contributeur attentif, bienveillant, inclusif. »
Il faut dire que si le confinement a constitué un formidable booster pour les contenus sur internet, il a aussi renforcé l’isolement des individus.
« Si le visionnage de contenus culturels sur écran reste une pratique solitaire à laquelle nous avons pris goût, poursuit le directeur général, celle-ci peut perdre de sa saveur lorsqu’elle ne devient qu’un programme digéré à sens unique. » C’est pour cela que cette édition 2021 a été placée sous le signe du partage, de l’émotion et de la réflexion collective.
« Tout ce qui nous a tant manqué dernièrement, afin de montrer tout l’intérêt que peut avoir la création d’œuvres sur le web lorsqu’elle est portée par des vidéastes inspirés et soucieux de faire partager ce qui les anime », complète Gilles Boussion.
Ce ‘retour à l’humain’ passe immanquablement par le Frames festival qui se déroulera les 2 et 3 octobre prochains dans plusieurs lieux d’Avignon (palais des papes, Collection Lambert, Chêne noir, le Vox et, pour la première fois, le Grenier à sel). Un week-end où vidéastes, créateurs et publics auront l’occasion de se rencontrer afin d’échanger, partager et donner du sens autour de ce qu’ils créent et regardent quotidiennement sur le web. Sont attendus 27 Youtubers, totalisant 7 139 200 abonnés, qui participeront à des tables rondes, des conférences, des projections, des podcasts et des rencontres intimes avec le public lors de différents ‘apartés’.

Faire émerger les nouveaux talents
Enfin, Frames propose à nouveau son concours ‘Emergence Frames’ visant à valoriser la création des nouveaux talents du web. Doté de 12 500€, ce concours est décliné en 6 prix : Grand prix Frames, prix du Jury Frames, prix #EllesFontYouTube, prix de la vulgarisation, prix de la fiction et prix des lycéens.

Les talents lauréats de l’édition 2020 du Concours Emergence Frames.

« Le concours Emergence Frames aura une place toute particulière cette année, assure Justine Bouchon, programmatrice de l’événement. Malgré les conditions sanitaires contraignantes de 2020, nous avons réussi à maintenir et proposer un concours vidéo de qualité, tant dans la quantité et le niveau des vidéos reçues que dans son organisation qui s’est déroulée presque ‘comme d’habitude’. »
Preuve de son succès, la cérémonie de remise des prix du concours, regroupant près de 100 projets dont 18 sélectionnés afin d’être départagés par un jury de professionnels, sera retransmise en live par Télérama (1,97 millions d’abonnés) depuis le Cellier Benoit XII au palais des papes.
« Nous avons également lancé ‘Frames résidences’, un programme de résidences d’écriture pour accompagner, développer et sensibiliser les jeunes créateurs aux différents aspects de la production vidéo diffusée sur Internet. Destinées aux vidéastes et créateurs de contenus audiovisuels sur le web, ces Résidences se tiendront quatre fois par an, rappelle Gilles Boussion.


Arles : ‘Via domus’, jusqu’à dimanche un nouveau rendez-vous art de vivre éthique et durable

L’enseigne de grande distribution Carrefour vient d’organiser un salon dédié aux fournisseurs et produits régionaux. L’événement vient de se tenir au parc des expositions d’Avignon. Il a permis d’accueillir 180 fournisseurs de produits locaux et régionaux. L’objectif était d’encourager la présence de ces produits dans les 22 hypermarchés, 124 supermarchés et 220 magasins Carrefour Proximité de l’enseigne de la région dans le Sud-Est (Alpes de Haute-Provence, Hautes-Alpes, Alpes-Maritimes, Ardèche, Bouches-du-Rhône, Corse, Drôme, Var, Vaucluse et Monaco). Ce salon a ainsi été l’occasion pour les producteurs et PME de présenter leurs produits à l’ensemble des managers alimentaires et directeurs des magasins de cette zone.

Attente forte des consommateurs
« Environ 80% de nos références sont disponibles chez Carrefour », expliquent Sophie et Pierre d’Agay, nouveaux propriétaires de l’entreprise Augier & Fils basée à Vaison-la-Romaine.
« Notre produit phare est le miel de Provence avec ses saveurs lavande de Provence, lavande fine et fleurs de Provence, poursuivent ceux qui commercialisent une gamme de miels de très haute qualité chez Carrefour depuis 10 ans maintenant. Un produit d’une qualité exceptionnelle, fruit d’une sélection drastique réalisée par nos soins et qui dispose des deux labels IGP (Indication Géographique Protégée) et Label Rouge. Aujourd’hui, nous développons une nouvelle gamme de miel bio français et nous espérons pouvoir la rendre accessible à tous les clients de Carrefour qui ont une forte appétence pour les produits bio. »

8 031 produits locaux dans les magasins de la région
Pour Carrefour, les motivations sont doubles : répondre à une demande de plus en plus forte des consommateurs et consolider l’ancrage économique et sociétal local de l’enseigne. Le salon organisé à Avignon a ainsi permis à chacun de goûter, découvrir les modes de fabrication, rencontrer les entreprises et échanger avec leur dirigeant.
« Cette démarche s’inscrit pleinement dans la politique de Carrefour en matière d’offre de produits régionaux : plus de 62 000 références de produits locaux et régionaux en France, des origines locales privilégiées pour chaque magasin, et une réduction des impacts environnementaux des livraisons avec des circuits courts », précise Florence Prost, manager régional de Carrefour Sud-Est où l’enseigne est aujourd’hui partenaire de 475 producteurs, éleveurs ou PME locaux, réunissant quelques 8 031 produits.

L.G.


Arles : ‘Via domus’, jusqu’à dimanche un nouveau rendez-vous art de vivre éthique et durable

L’agence Vaucluse Provence attractivité était présente il y a quelques jours au salon Global industrie à Eurexpo Lyon. Elle y a rencontré quatre entreprises en rendez-vous professionnels qualifiés programmés en amont et en a profité pour prendre des contacts directs avec des entrepreneurs et porteurs de projets. L’occasion également de se tenir informé des dernières tendances et innovations.

Global industrie : the ‘place to be

En tout juste deux éditions, Global Industrie s’est imposé comme l’un des tout premiers salons mondiaux consacrés à l’industrie. Son positionnement orienté à la fois vers l’industrie du futur et l’international explique le succès rencontré dès ses débuts à Paris et qui n’a fait que s’amplifier à Lyon. Le salon rassemble à la fois tout son écosystème (start-ups, grands groupes, sous-traitants, fabricants d’équipements ou de solutions industrielles, pôles de compétitivité, centres de recherche, incubateurs), toute sa chaîne de valeur (R&D, conception, production, maintenance, services, formation), mais également tous ses marchés utilisateurs (transports, énergie, agroalimentaire, chimie, cosmétologie & pharmacie, mécanique).

L’ensemble des acteurs de l’industrie sont ainsi assurés d’y rencontrer leurs actuels et nouveaux partenaires et d’y trouver le produit, l’équipement, le savoir-faire ou la solution qu’ils recherchent, réalisant au passage un gain de temps, d’investissement et d’efficacité important.

Crédit photo: Global industrie, édition 2021.

L.M.

https://www.echodumardi.com/tag/salon/page/4/   1/1