Des randonnées et des vins

Les éditions du chemin des crêtes nous proposent de partir à la découverte de paysages français et de domaines viticoles de qualité. L’un d’entre eux est implanté à Sarrians, dans le Vaucluse.

On ne le dira jamais assez : marcher, c’est bon pour la santé. Et déguster des produits locaux, ça ne peut faire que du bien. Après « Rando-bière en France », les éditions du chemin des crêtes ont publié l’ouvrage « Rando-vin en France ». Le concept est simple : découvrir à la fois des itinéraires de randonnées ainsi que des domaines viticoles de qualité situés à proximité.

« L’objectif de l’ouvrage est de faire découvrir des propriétés viticoles à taille humaine, qui cultivent leurs exploitations avec des pratiques respectueuses de l’environnement. Mais c’est aussi une invitation à randonner, à ouvrir les yeux sur des paysages grandioses, aux environs des vignobles. La visite de la cave, la dégustation des cuvées et la rencontre avec le vigneron, « récompensent » le marcheur à l’issue de sa promenade. Ce qui lui donne un supplément d’âme », explique volontiers l’auteure de l’ouvrage, la journaliste Romy Ducoulombier.

De nombreuses informations pratiques
Au fil des pages, cette dernière emmène ainsi le lecteur aux quatre coins de France. L’auteure propose – bien évidemment – de faire halte dans les vignobles de la Vallée du Rhône et de Provence. Elle cite d’ailleurs le Domaine des Amouriers, situé à Sarrians, dans le Vaucluse. « Il produit des vins rouges concentrés, pleins de sève. La cave est simple, chaleureuse, à l’image du vigneron ! En plus, le vignoble est à deux pas des communes de Vacqueyras et de Gigondas, et de très sympathiques départs de randonnée. »
Le livre, enrichi de belles photographies, recèle d’informations pratiques : présentation des domaines, des terroirs, description des randonnées, etc. Ne reste donc plus qu’à enfiler ses chaussures de marche… et choisir les cuvées à déguster.

Rando-vin en France, 24€, 219 pages. Éditions du Chemin des crêtes.


Des randonnées et des vins

Il y a quelques jours avait lieu la pose de la première pierre du nouveau quartier ‘cœur de ville de Sarrians. Cet ensemble de 2.8 hectares, au cœur du village, prévoit environ 130 logements répartis en terrains à bâtir, maisons groupées et petits collectifs dans lesquels seront positionnés des logements aidés adaptés aux seniors et aux personnes handicapées. Le quartier comprendra également des services et des commerces de proximité. 

La pose la 1e pierre s’est déroulée en grande pompe avec la présence notamment du maire de Sarrians, Anne Marie Bardet, Didier François, sous-préfet de Vaucluse, Julien Aubert, député, Alain Milon, sénateur, Alain Constant, maire de Bédoin, Florelle Bonnet et Jean Claude Ober, conseillers départementaux. Ce projet porté avec « cœur » par la municipalité entend redynamiser le centre du village en permettant l’installation de nouveaux habitants. Les travaux ont débuté en septembre avec la viabilisation des terrains (préparation des sols, bassins de rétention, voiries, réseaux divers). La fin des travaux de viabilisation est prévue en mars 2022 pour ensuite se consacrer aux travaux de construction puis travaux de finition sur les espaces publics (trottoirs, enrobés, espaces verts).

Citadis commercialise 40 terrains libre constructeurs, il reste encore une dizaine de lots disponibles. Contact : Maud Thomachot – mthomachot@citadis.fr. 06 80 48 12 32. Plus d’informations : https://lnkd.in/eKxCffW

Anne Marie Bardet, maire de Sarrians. Crédit photo: Citadis

L.M.


Des randonnées et des vins

Le premier bilan des vendanges et des récoltes 2021 vient de tomber. La récolte en viticulture accuse une baisse de 50% à 80% ; 96% pour les pêches et 60% pour les pommes de terre. Résultat ? Les récoltes atteindraient à peine 20% de rendement en Haut Vaucluse.

Comment Lucien Stanzione a-t-il obtenu ces chiffres ? En se rendant sur place, à Sarrians, à la rencontre des agriculteurs. C’est ainsi qu’il a rencontré Marie Aymard du Domaine du Chant des loups à Vacqueyras ; Jérémy Onde du domaine Les Ondines à Sarrians et Chloé Dhallenne arboricultrice et maraîchère pour Lou jardin d’Yvette à Vacqueras.

Sur le terrain

Lucien Stanzione, sénateur de Vaucluse, avait rencontré les viticulteurs, les arboriculteurs et les maraîchers à Sarrians tout de suite après que soit intervenu, en avril dernier, un surprenant épisode de gel brûlant les végétaux de parcelles entières.

Des agriculteurs aux abois

Las, les agriculteurs du Haut Vaucluse, comme ils l’avaient craint, observent une perte très importante de production de leurs récoltes allant de 50 à 96% selon la nature des végétaux. Le sénateur a donc une nouvelle fois alerté les pouvoirs publics pour demander une aide exceptionnelle, sur plusieurs années, dévolue à soutenir la viabilité des exploitations agricoles obligées de replanter leurs végétaux et immobilisées par de futurs rendements minorés par les jeunes plants. Lucien Stanzione promet de suivre l’évolution de la situation auprès des professionnels qu’il s’est engagé à revoir en janvier prochain et à porter leur voix auprès du Ministère de l’agriculture.

Rencontre avec les agriculteurs à Sarrians

Des randonnées et des vins

Les deux projets présentés par les communes d’Aubignan et Sarrians lors du dernier conseil communautaire de la Cove (Communauté d’agglomération Ventoux Comtat Venaissin) répondent aux règles d’intervention permettant de bénéficier des fonds de concours patrimoine.

Le fonds de concours, ouvert à toutes les communes membres de la Cove, soutient les projets portant sur les patrimoines culturels appartenant aux communes, qu’ils soient bâtis, mobiliers ou immatériels, et protégés ou non protégés au titre des monuments historiques. Après analyse technique et financière par les services de la Cove en lien avec le groupe de travail culture et patrimoine, et validation par le conseil des maires, les projets ont été reconnus éligibles lors du dernier du Conseil communautaire de la commune.

Pour Aubignan, a été votée la restauration de la fontaine et du lavoir de l’avenue Joseph Vernet, dont le montant de travaux hors taxe, qui s’élève à 15.000€, entre dans la tranche qui va jusqu’à 20.000€ et est donc éligible à une aide de 50 %, soit la somme de 7.500€ de fonds de concours.

Pour Sarrians, le fonds sera affecté à la conservation et la sauvegarde des décors peints de l’immeuble historique ‘la Veillade’, dont le montant de travaux hors taxe, qui s’élève à 24.180€, entre dans la tranche qui va de 20.000€ à 50.000€ et est donc éligible à une aide de 40 %, soit la somme de 9.672€ de fonds de concours.

L’attribution et le versement du fonds de concours de la Cove sont conditionnés à la mise en œuvre d’une communication concertée entre la Cove et la commune.

L.M.


Des randonnées et des vins

Le Vaucluse compte deux centres de préparation des jeux (CPJ) labellisés par le Comité d’organisation des Jeux olympiques d’été Paris 2024. La piste de BMX de Sarrians et le gymnase Génicoud d’Avignon. Les deux lieux accueilleront des athlètes venus du monde entier pour s’entraîner.

Deux Centres en Vaucluse
En effet, la désignation des Centres de préparation aux jeux (CPJ) constitue le point de départ de la préparation des Jeux olympiques et paralympiques pour les athlètes du monde entier. 619 sites sportifs ont ainsi été désignés, en octobre dernier, par le Comité d’organisation des jeux olympiques (Cojo) Paris 2024. Le Vaucluse en comptera deux dont celui du BMX.

Partage d’expérience des champions
Pour l’heure, Twan Van Gendt, l’actuel Champion du monde s’entraîne à Sarrians aux côtés  d’autres coureurs titrés ainsi que le vauclusien Sylvain André, Champion du monde 2018. Ces athlètes de haut niveau interviendront auprès des autres pratiquants de la discipline au cours d’échanges amicaux.

La piste
La piste de Sarrians, qui s’étend sur 5 hectares, a reçu l’homologation UCI (Union cycliste internationale). Elle comprend, entre autres, une  bute de 5m bientôt relevée à 8, une section pro avec des virages de plus de 4m de hauteur, une grille de départ pro start et un système de chronométrage. Le Centre de préparation s’animera également de structures d’accueil des délégations étrangères : hébergement, restauration, salles de réunion ou de préparation physique… Le site, connu des coureurs nationaux et internationaux, a déjà accueilli nombre de compétitions dont le Championnat d’Europe.

Investissement
Le Conseil départemental de Vaucluse a augmenté sa participation au Club BMX de Sarrians investissant de 3 300€ en 2015 à 57 600€ en 2020 dont 47 500€ pour l’organisation de compétitions européennes et nationales. L’enveloppe du Département en 2021 est de 60 264€ permettant l’achat d’un mobile-home, d’un PC portable et l’organisation nécessaire à la participation du club à la Coupe d’Europe de BMX race. La participation financière du Département aux clubs sportifs était de 70 000€ en 2020.

Allumez le feu !
L’inscription du Vaucluse comme ‘Terre de Jeux’ permet de postuler pour le passage de la flamme olympique sur le territoire, d’accéder aux opérations nationales (formations, outils, événements…), d’accroître la promotion du sport auprès des jeunes publics, et, dans le cadre des CPJ-Paris 2024, d’accueillir des délégations étrangères lors d’entrainements. Pour mémoire, en janvier 2020, Dominique Santoni, Vice-présidente en charge des Sports, avait reçu de Tony Estanguet, le Président du Comité d’organisation (COJO Paris 2024), la labellisation officielle ‘Terre de jeux’ pour le Vaucluse.

 

 


Des randonnées et des vins

Le Jury d’experts des Trophées de l’innovation Vinitech-Sifel 2020 vient de décerner la médaille d’or à la marque collective Vitipep’s qui propose les premiers plants de vigne garantis et contrôlés d’origine 100 % française.

Fondée à Sarrians et fédérant plus de 300 professionnels de la pépinière viticole en France, Vitipep’s atteste que les greffons et les porte-greffes sont intégralement issus de vignes mères françaises et que le greffage a eu lieu en France. Elle garantit que le matériel de base est de marque ENTAV-INRA. Le respect du cahier des charges par les adhérents à la marque fait l’objet d’un contrôle annuel réalisé par un organisme indépendant. Un système de traçabilité autonome a été créé pour garantir la distinction des lots chez les pépiniéristes.  

Par ailleurs, des formations sont mises en place pour les adhérents à la marque concernant l’identification variétale et la gestion des maladies dans le cadre de l’Académie du plant. Cette démarche collective a pour objectif de garantir un haut niveau de qualité des plants, un haut niveau de technicité des pépiniéristes et un engagement vis-à-vis des viticulteurs. La volonté de travailler collectivement, de viser l’excellence du process et des résultats, le tout en favorisant la technicité des opérateurs a été soulignée par les experts du jury.

https://vimeo.com/319044979


Des randonnées et des vins

Conformément aux engagements qu’elle a formulés lors de son élection en juillet dernier, Jacqueline Bouyac, présidente de la  Communauté d’agglomération Ventoux Comtat Venaissin (Cove), vient d’entamer des visites dans les communes pour aller à la rencontre des maires et des élus de l’intercommunalité. Annonçant vouloir faire de la proximité une priorité, ces rencontres vont être l’occasion d’échanger sur les synergies à développer entre la Communauté d’agglomération et les communes et de conforter la place centrale des communes et des élus au sein de la Cove. Jacqueline Bouyac s’est déjà rendue à Sarrians, Suzette, La Roque-sur-Pernes, Vacqueyras, Le Beaucet, Le Barroux, Malaucène et La Roque-Alric.


Des randonnées et des vins

L’état de catastrophe naturelle vient d’être reconnu pour plusieurs communes du département. La Préfecture du Vaucluse rappelle que les personnes sinistrées ont seulement jusqu’au 7 août pour faire leur déclaration.

Au titre des inondations et des coulées de boue survenues dans le département le 29 mai dernier, l’arrêté interministériel du 6 juillet 2020, publié au journal officiel ce jour, 29 juillet 2020, a reconnu comme étant en état de catastrophe naturelle la commune de Méthamis.

Au titre de la sécheresse et réhydratation des sols 2019, l’arrêté interministériel du 7 juillet 2020, publié au journal officiel ce jour, 29 juillet 2020, a reconnu comme étant en état de catastrophe naturelle les communes du Pontet, Saint-Martin-de-Castillon, Monieux, Visan et Sarrians.

La Préfecture de Vaucluse souligne : « Les personnes sinistrées disposent d’un délai de 10 jours au maximum à compter de la publication de l’arrêté au journal officiel, soit le 7 août 2020, pour déclarer les dégâts subis auprès de leur compagnie d’assurance. »

Les arrêtés sont consultables en ligne sur le site www.legifrance.gouv.fr


Des randonnées et des vins

Dans le cadre de sa politique d’entretien des ouvrages d’art, le Conseil départemental de Vaucluse réalise, depuis le lundi 25 mai, des travaux de réparation du pont sur la Salette située sur la RD 55 (route de Sarrians) à Aubignan. D’une durée d’environ trois semaines, les travaux vont porter sur la réfection de l’étanchéité, le renouvellement de la couche de roulement, des bordures de trottoir et des garde-corps. Compte tenu de la faible largeur de la voie, la RD 55 comprise entre Sarrians et Aubignan sera interdite à la circulation, seuls les accès pour les riverains seront maintenus. Un chantier dont le coût s’élève à 80 000 €, entièrement financé par le Département de Vaucluse.